Blablacar innove en offrant une assurance plus adaptée au covoiturage

TRANSPORT La société propose à sa communauté deux nouvelles garanties gratuites chez Axa pour que les membres soient sûrs d’arriver à destination…

Oihana Gabriel

— 

Illustration de la société BlaBlaCar dans ses locaux à Paris le 18 avril 2015.
Illustration de la société BlaBlaCar dans ses locaux à Paris le 18 avril 2015. — SIPA

« On parle de Blablacar à la Silicon Valley ! » assure Frédéric Tardy, directeur marketing chez Axa. Lundi matin, dans les locaux de Blablacar, la start-up qui a démocratisé le covoiturage et conquis 20 millions d’Européens et le géant de l’assurance annonçaient un partenariat inédit. Les conducteurs et passagers pourront bénéficier d’une garantie additionnelle gratuite et automatique. « Mais attention, les membres de Blablacar sont déjà assurés », précise Frédéric Mazzella, co-fondateur de la société. Le service existe déjà mais on l’applique au domaine du covoiturage. »

Une « arrivée à destination garantie »

En clair, Axa offre une garantie baptisée « arrivée à destination garantie ». Si un véhicule censé faire Paris-Marseille est victime d’une panne à Lyon, l’assureur fera en sorte que les passagers atteignent leur destination ou puissent rentrer chez eux sans frais. Quand dun incident coupe la route à une famille en vadrouille, elle peut décider de concert. Alors que des passagers d’un covoiturage pourraient ne pas avoir les mêmes priorités, urgences et décisions. Attention tout de même l’assurance comporte des plafonds. Dans le détail, après un incident, AXA Assistance prend en charge : soit une nuit en France ou deux à l’étranger à hauteur de 80 euros par nuit et par bénéficiaire. Soit le passager choisit de rentrer à son domicile et l’assureur propose un transport adapté (train, taxi, location de voiture). Même chose s’il souhaite se rendre à sa destination.

Changer de conducteur en cours de route

Deuxième garantie supplémentaire : le prêt de volant. « En moyenne, les membres parcourent 300 km, rappelle Nicolas Brusson, co-fondateur de Blablacar. Or on s’est rendu compte que beaucoup avaient des doutes sur la possibilité de passer le volant. » « Or, changer de conducteur toutes les deux heures, c’est conseillé », rappelle Frédéric Tardy d’Axa.

A condition tout de même que le contrat d’assurance du conducteur ne comporte pas de clause de conduite exclusive. Et bien sûr que la personne qui prend le volant ait un permis valide depuis au moins trois ans. Si les contrats d’assurance classiques prévoient souvent le prêt de volant, ils incluent des frais supplémentaires. Avec ce nouveau service, Axa rembourse au souscripteur de l’assurance, en cas de dommages, la surfranchise dans une limite de 1.500 euros. Tous les membres de Blablacar pourront donc bénéficier de cette garantie supplémentaire gratuitement dès la réservation. « Rien ne change ! », insiste Nicolas Brusson. Autre avantage : Axa met en place une hotline disponible 24h sur 24 en cas de problème.

Un nouveau service avant l’été en France

Objectif de cette première ? Convaincre encore davantage de clients à adopter le covoiturage en levant certaines inquiétudes et doutes. Premier pays à tester ce service : le Royaume-Uni d’ici juin. La France devrait suivre dans les semaines suivantes, avant les grands déplacements estivaux. Blablacar espère pouvoir étendre l’offre à l’Espagne et l’Italie d’ici la fin 2015 et à l’Allemagne en 2016.