Wall Street enregistre un repli technique

© 2015 AFP

— 

Wall Street à New York, le 16 août 2007
Wall Street à New York, le 16 août 2007 — Timothy A. Clary AFP

Face à une actualité ténue, Wall Street a légèrement baissé lundi, reprenant son souffle après une nette hausse lors de la précédente séance, et avant une semaine riche de statistiques: le Dow Jones a perdu 0,47% et le Nasdaq 0,20%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 85,94 points à 18.105,17 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 9,98 points à 4.993,57 points.

L'indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, a reculé de 0,51%, soit 10,77 points, à 2.105,33 points.

«Ce n'était pas une séance passionnante», a reconnu Michael James de Wedbush Securites. «Il ne s'est rien passé d'important, à part, à l'étranger, la décision de la banque centrale chinoise.»

La Banque populaire de Chine (PBOC) a annoncé une nouvelle réduction de ses taux d'intérêt, la troisième depuis novembre, au moment où la deuxième économie mondiale s'efforce d'enrayer le vif ralentissement de son activité.

L'annonce n'a cependant pas surpris les analystes, unanimes ces dernières semaines à prédire une accélération des mesures d'assouplissement monétaire face à la détérioration continue de la conjoncture.

En ce qui concerne l'économie américaine, les marchés n'ont pas reçu de nouvel élément à digérer après la publication en fin de semaine dernière de chiffres plutôt favorables sur l'emploi, qui avaient largement contribué à faire monter vendredi le Dow Jones de près de 1,5%.

«Il n'y a pas de chiffre notable aujourd'hui aux Etats-Unis, et peu de résultats d'entreprises», a souligné Brent Schutte de BMO Private Bank. «Donc, il ne se passe pas grand-chose à la Bourse.»

«Cette semaine, il va y avoir beaucoup d'indicateurs, donc les choses vont devenir nettement plus intéressantes», a-t-il prévenu.

Les principales statistiques américaines de la semaine seront à propos des ventes au détail, mercredi, des prix à la production, jeudi, et de la production industrielle, vendredi. Comme les chiffres de la semaine dernière sur l'emploi, tous ces indicateurs concernent le mois d'avril.

En raison du peu d'activité des actions, «les regards sont surtout tournés vers la baisse du marché obligataire», en chute depuis la mi-avril, a noté M. Schutte. «Les bons à trente ans reprennent leur déclin, après avoir fait une pause lors des séances de jeudi et vendredi.»

Vers 20H30 GMT, le rendement des bons à 30 ans montait à 3,049%, contre 2,898% vendredi soir, s'affichant résolument au-dessus des 3% pour la première fois depuis décembre. Celui des bons à dix ans avançait à 2,285%, contre 2,141%.

La hausse persistante des rendements, liée à la chute du marché de la dette, pourrait constituer un risque pour l'ensemble de Wall Street, a estimé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

«Les marchés semblent fatigués», a-t-il conclu. «Chaque fois que (la Bourse) atteint ces niveaux, elle se replie.»

- Zulily monte -

Parmi les valeurs, le groupe agroalimentaire Dean Foods a bondi de 6,45% à 17,33 dollars après avoir publié des prévisions «meilleures que prévu» pour les trois mois en cours, selon les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le site de vente en ligne Zulily, spécialisé dans les produits pour mères de famille, a monté de 5,15% à 13,98 dollars après l'acquisition de près de 10% du groupe par le géant chinois Alibaba, qui a reculé de 0,39% à 86,72 dollars à New York.

Comcast, numéro un du câble aux Etats-Unis, a cédé 1,10% à 57,77 dollars après avoir nommé un nouveau directeur financier, Michael Cavanagh, actuellement membre de la direction du gestionnaire d'actifs Carlyle.

Le groupe pharmaceutique Actavis a pris 3,05% à 301,74 dollars après avoir fait état d'un chiffre d'affaires triplé par rapport à l'année précédente. Il a estimé que l'acquisition de son concurrent Allergan y avait contribué à hauteur de 258 millions de dollars.

L'américain Noble Energy a perdu 6,21% à 46,07 dollars après l'annonce de l'acquisition pour plus de 2 milliards de dollars de Rosetta Resources, qui s'est envolé de 27,19% à 24,58 dollars.

Le groupe hôtelier Hilton a cédé 1,36% à 29,69 dollars, après avoir annoncé que le fonds Blackstone, un de ses principaux investisseurs, allait se défaire de 90 millions d'actions.

Nasdaq Nyse