Snapchat: Les prestations coquines commencent à fleurir

WEB La mise en service de Snapcash, cette solution de paiement instantané sur le réseau social, attire inévitablement l'industrie du sexe...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de l'application SnapChat.
Le logo de l'application SnapChat. — DR

Bien sûr, il y a les conditions d'utilisation du réseau social. Mais il y a aussi les façons de les contourner. Si les contenus pornographiques n'ont pas le droit de cité chez Snapchat, il reste toutefois la possibilité de se faire un peu d'argent pour les acteurs et actrices de charme, ainsi que les stripteaseurs et stripteaseuses, qui ont bien compris comment vendre des vidéos osées de dix secondes sur le réseau social.

«N'utilisez pas Snapchat pour des combines illégales»

Quitte d'ailleurs à voir le compte être supprimé... puis d'en ouvrir un nouveau. C'est ce que révèle un article du New York Times, qui détaille comment les professionnels du sexe ont déboulé sur le réseau depuis l'introduction, en novembre dernier, de Snapcash, fonctionnalité offrant aux utilisateurs la possibilité d'envoyer de l'argent instantanément à partir de l'application, via la plateforme de paiement Square.

Problème, les amateurs du petit fantôme sur fond jaune sont jeunes, et même souvent trop jeunes au regard de la loi pour assister à ce genre de prestations... La direction du réseau social ne soutient donc évidemment pas cette pratique, et le fait savoir aux esprits malveillants à travers ce message que présente le Journal du Net: «n'utilisez pas Snapchat pour des combines illégales. Si vous avez moins de 18 ans ou que vous échangez avec une personne qui n'est pas majeure, gardez vos vêtements». Pas sûr que cela suffise.