Frais de justice, hébergement d'urgence... Les pistes d'économies de Bercy

BUDGET Il reste encore quelques milliards d'euros à économiser...

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministère du Budget à Bercy.
Le ministère du Budget à Bercy. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Il y a toujours moyen de serrer un peu plus les cordons de la bourse. Le secrétariat d'Etat au Budget a listé 14 gisements d'économies possibles, dans le cadre de la limitation de la hausse de la dépense publique pour 2016, parmi lesquels l'hébergement d'urgence ou les frais de justice, a-t-on appris ce vendredi auprès de Bercy.

Ces 14 «revues de dépenses», censées donner lieu à des rapports spécifiques réalisés par les inspections des différents ministères, ont été annoncées en début d'année aux parlementaires, dans un courrier notamment adressé aux présidents de commissions des Finances. Il s'agit, a précisé Bercy, de faire preuve de pédagogie en annonçant le plus en amont possible là où des économies pourraient être faites en 2016.

14,5 milliards d'économies à trouver

Ces 14 postes, pour lesquels il n'existe pas de chiffrage ni de la somme totale ni des sommes spécifiques, sont: les dépenses de l'assurance maladie au titre des dispositifs médicaux (attelles, chaises roulantes, etc), le patrimoine immobilier des caisses de sécurité sociale, l'hébergement d'urgence, les aides personnelles au logement, la réduction du coût des normes applicables aux collectivités territoriales, les universités, les aides à l'innovation (hors crédit d'impôt recherche), les écoles publiques d'ingénieur, la formation initiale des fonctionnaires, les frais de justice, l'organisation des élections, les frais d'affranchissement de la direction général des finances publique, les dispositifs sectoriels d'exonération de cotisations sociales et enfin l'audit du plan stratégique de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture.

Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, qui doit commencer à rencontrer les ministres en tête à tête au mois de juin, doit trouver l'année prochaine 14,5 milliards d'économies en tendance sur la dépense réparties sur l'Etat, la protection sociale et les collectivités territoriales.

A cela s'ajoutent désormais 5 milliards supplémentaires censés compenser le manque à gagner des mesures d'économies prévues en lien avec l'inflation.