Épargne: Le Livret A reprend des couleurs au mois de mars

FINANCE Pour la première fois depuis près d'un an, la collecte du Livret A redevient positive...

L.C.

— 

Le Livret A.
Le Livret A. — MEIGNEUX/SIPA

En mars 2015, les Français ont placé plus d'argent sur le Livret A qu'ils n'en ont retiré. C'est la première fois depuis mai 2014 que les dépôts dépassent les retraits, la collecte nette atteignant 110 millions d'euros, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôtsL’encours du Livret A se remet donc à progresser pour atteindre un total de 261,3 milliards d’euros.

En cumulé sur le premier trimestre 2015, le produit d'épargne accuse toutefois une décollecte nette à hauteur de 1,71 milliard d'euros. Sur l'ensemble de 2014, la décollecte s’élève à 6,13 milliards.

Le taux de rémunération à son plus bas niveau historique

Dans le rouge depuis près d’un an, le livret d'épargne a souffert d'un taux jugé peu attractif par les épargnants. Actuellement fixé à 1%, son plus bas niveau historique, ce taux reste nettement supérieur à ce qu'il devrait être en théorie. Si la formule permettant son calcul avait été appliquée à la lettre, le rendement de ce produit d'épargne aurait dû chuter à 0,25% le 1er février dernier, en raison de la faiblesse de l'inflation.

Analyse: Faut-il encore placer ses économies sur un Livret A?

Ce livret d’épargne reste toutefois attractif au regard de l'inflation, dans un contexte de taux bas qui met les produits de placements sous pression.

Le directeur général de la Caisse des Dépôts, Pierre-René Lemas, a estimé, à l'occasion de la présentation des résultats du groupe début avril,  qu’une réflexion méritait d'être engagée sur la rémunération des placements en général au regard de leur coût, dû à la faiblesse des taux d'intérêt.

«Un mois tranquille pour les dépenses» qui a favorisé l'épargne

«Le mois de mars réussit au Livret A car il s’agit d’un mois tranquille pour les dépenses», après les soldes de janvier/février et le premier tiers provisionnel de l'impôt sur le revenu, relève le Cercle de l'épargne dans un communiqué publié ce mardi. «Par ailleurs, l’impact de la baisse du taux du Livret A commence à s’estomper», estime le think tank, ajoutant que «dans les premiers mois d’une reprise économique, il n’est pas rare que par prudence, les ménages épargnent un peu plus».

Le Cercle de l'épargne prévoit toutefois un retour de la décollecte dans les mois à venir, «au fil du cycle de dépenses (vacances d’été, impôts, rentrée scolaire)».