Airbus Helicopters: Un supercontrat à 2.5 milliards d'euros en Pologne

DEFENSE En cas de victoire, le groupe avait fait savoir qu'il installerait dans le centre de la Pologne une ligne d'assemblage pour des hélicoptères...

20 Minutes avec agences

— 

Un hélicoptère Caracal sur la base aérienne de Villacoublay, à l'occasion de la répétition du défilé aérien du 14 Juillet, le 9 juillet 2014.
Un hélicoptère Caracal sur la base aérienne de Villacoublay, à l'occasion de la répétition du défilé aérien du 14 Juillet, le 9 juillet 2014. — J. Duron/20 Minutes

Varsovie a retenu le Caracal EC725 du groupe Airbus Helicopters dans le cadre d'un appel d'offres estimé à environ 2,5 milliards d'euros pour le choix d'hélicoptères multirôles qui équiperont l'armée polonaise. Le groupe français coiffe ainsi au poteau le géant américain Sikorsky (1) et le groupe italo-britannique AgustaWestland, également en lice. 

Airbus Helicopters ne possède pas d'usine en Pologne

Le vice-ministre de la Défense Czeslaw Mroczek avait annoncé il y a dix jours que le ministère ferait l'annonce de son choix le 21 avril. Et en fin d'après-midi, ce mardi, le président polonais Bronislaw Komorowski a effectivement fait savoir qu'il avait choisi pour «tests» les hélicoptères multirôles français.

Airbus Helicopters ne possède pas en Pologne d'usine contrairement à Sikorsky et AgustaWestland. Mais, en février, il a ouvert à Lodz (centre de la Pologne) un centre de recherches et de développement qui doit employer une centaine d'ingénieurs. «Nous sommes maintenant à Lodz parce que nous avons trouvé ici de très bons ingénieurs, un très bon environnement pour des investissements», avait déclaré Guillaume Faury, président d'Airbus Helicopters (anciennement Eurocopter), lors de l'inauguration du centre.

La signature du contrat prévue avant la fin de l'année

Les responsables d'Airbus avaient également confirmé à cette occasion qu'en cas de victoire, le groupe installerait à Lodz une ligne d'assemblage pour des hélicoptères, ainsi qu'un centre de production pour des éléments importants d'hélicoptères. Ainsi, Airbus Helicopters avait signé, en avril 2013, un accord de coopération avec l'usine de Lodz, spécialisée dans les services de maintenance des appareils utilisés par l'armée polonaise. 

Cet engagement tombe plutôt bien puisque la Pologne souhaitait que le choix des appareils soit bénéfique pour son industrie et que la plus grosse partie possible de la production se fasse en Pologne. L'hélicoptère retenu subira désormais des tests en Pologne avant la signature du contrat prévue avant la fin de l'année, selon le ministère de la Défense.

(1). L'offre américaine, qui propose le système Patriot de Raytheon, a été retenue dans un autre grand appel d'offres pour l'armée polonaise pour un système de défense aérienne.