L'information financière accouche d'un géant

©2007 20 minutes

— 

Le groupe britannique Reuters a accepté hier d'être racheté par son concurrent canadien Thomson pour près de 13 milliards d'euros, afin de créer le numéro un mondial de l'information financière, devant l'américain Bloomberg. Révélé il y a dix jours, ce projet était suspendu à l'assentiment de la Reuters Founders Share Company, qui peut bloquer tout rachat pour défendre son indépendance éditoriale.

Thomson-Reuters, qui serait coté sur les Bourses de Toronto et Londres, détiendrait 34 % du marché mondial de l'information financière, contre 33 % pour Bloomberg. Il pèserait environ 11 milliards de dollars de chiffre d'affaires et emploierait près de 49 000 personnes.

Le secteur de l'information économique est actuellement en pleine ébullition, sur fond de croissance des marchés et des revenus boursiers. Le magnat des médias Rupert Murdoch a lancé il y a deux semaines une offre d'achat de cinq milliards de dollars sur le groupe américain Dow Jones, propriétaire du Wall Street Journal.

Reuters Si ce groupe est connu mondialement comme agence de presse généraliste, avec 2 400 journalistes dans 131 pays, Reuters tire plus de 90 % de ses revenus en fournissant aux banques, courtiers et fonds d'investissement des données en temps réel sur les marchés financiers.