Malgré une croissance en hausse, le chômage pourrait atteindre son niveau de 1997

EMPLOI Selon l'Insse, le taux de crpoissanc emeilleur que prévu ne sera pas suffisant pour enrayer la hausse du chômage...

20 Minutes avec AFP

— 

Un forum sur l'emploi de pôle emploi à Villeneuve-d'Ascq, le 30 novembre 2014
Un forum sur l'emploi de pôle emploi à Villeneuve-d'Ascq, le 30 novembre 2014 — Philippe Huguen AFP

L’Insee est pessimiste. Le taux de chômage, qui a atteint la barre des 10% de la population active en fin d’année dernière, devrait continuer à progresser jusqu'à 10,2% mi-2015 en métropole, avance l’institut de statistiques. Si cette prévision se confirmait, le taux de chômage retrouverai un niveau inégalé depuis début 1997. A ce moment-là, il avait atteint le pic historique de 10,4%.

Et si l’on inclut l'Outre-mer, le taux de chômage pourrait culminer cet été à 10,6%, estime l'Institut national de la statistique.

L'emploi total augmente, mais la population active augmente encore plus vite

«On s'attend à une légère augmentation de l'emploi total, de l'ordre de 20.000 emplois. Mais la population active augmente environ de 60.000 personnes, donc on observera une hausse du taux de chômage, sur le même rythme que les trimestres précédents», a indiqué Vladimir Passeron, le chef du département conjoncture de l'Insee,  en conférence de presse. Ces prévisions sont conformes à celles publiées en décembre et ne laisse pas augurer l'embellie attendue par le gouvernement pour cette année.

Meilleure nouvelle en revanche, l'Insee table sur une croissance de 0,4% au premier trimestre de cette année et de 0,3% au deuxième trimestre, des chiffres qui sont dans les clous pour atteindre l’objectif espéré par le gouvernement, d’une croissance annuelle supérieure à 1%.