Concurrence: Des bureaux de SFR et Numéricable placés sous scellés

ECONOMIE L’Autorité de la concurrence les a placés sous scellés dans le cadre d'une enquête sur les conditions de rachat de SFR…

A.Ch. avec AFP
— 
Les scellés posés au siège de Numericable, le 2 avril 2015.
Les scellés posés au siège de Numericable, le 2 avril 2015. — Syndicat SMILE

L’Autorité de la concurrence a placé ce jeudi sous scellés des bureaux de SFR et Numéricable dans le cadre d'une enquête sur les conditions de rachat de SFR.  Un message interne de la direction de SFR, transmis à l'AFP, confirme l'intervention, relayée par la CFDT et l'Unsa, en évoquant «la mise sous scellés de certains bureaux» au siège, tandis que l'Autorité de la Concurrence interrogée par l'AFP, a indiqué «avoir mené des opérations de visite et de saisie dans le secteur des télécoms» mais s'est refusée à tout autre commentaire.

La fusion SFR-Numericable met-elle en péril la concurrence?

Dans son message, la direction du groupe indique qu'«afin de s'assurer du respect des conditions de rachat de SFR par Numericable Group, l'Autorité de la Concurrence mène actuellement une enquête avec la DGCCRF», chargée de la répression des fraudes. «Dans le cadre de cette enquête, une intervention a lieu au siège de l'entreprise, avec la mise sous scellés de certains bureaux», ajoute le groupe. Selon Olivier Lelong (CFDT) et un responsable de l'Unsa, l'opération était menée simultanément au siège de SFR à Saint-Denis et celui de Numericable à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne). «On est tous très surpris», a commenté le responsable CFDT.

Mariage Numéricable-SFR: Une mauvaise nouvelle pour les abonnés?

Le groupe Alice-Numéricable a donné son feu vert en janvier au rachat de l’opérateur de téléphonie SFR. L’Autorité de la concurrence avait prévu d’enquêter sur les conditions dans lesquelles Alice-Numéricable comptait revendre les activités de son opérateur Outremer Telecom à La Réunion et à Mayotte. Cette revente était une condition pour pouvoir racheter SFR, car la fusion entre les deux opérateurs aurait créé une situation de monopole dans ces deux îles.