Pages Jaunes: Plus de 20 millions d'annuaires encore imprimés chaque année

FRANCE Plus de la moitié des utilisateurs du fameux bottin sont des femmes...

20 Minutes avec agence

— 

Les Pages Jaunes. Illustration
Les Pages Jaunes. Illustration — Mychèle Daniau AFP/Archives

Inlassablement, la distribution des annuaires Pages Jaunes se poursuit, année après année, dans les foyers français. Une distribution départementale échelonnée sur les douze mois du calendrier par le groupe Solocal. La maison mère des Pages Jaunes confirme d'ailleurs, elle-même, cet attachement des Français à leur sacro-saint bottin.

Citée par Le Télégramme, Isabelle Lascombes, directrice des annuaires imprimés, assurait, ainsi, la semaine dernière, que «72 % des 13 millions de foyers que nous avons interrogés depuis 2011 nous ont demandé de le recevoir». Une statistique qui suffit à expliquer la quantité toujours astronomique d'annuaires papier distribués chaque année gratuitement (la vente d'encarts publicitaires assure son financement): plus de 20 millions d'exemplaires.

Le Web assure le chiffre d'affaires

Mais selon le quotidien finistérien, les annuaires imprimés ne représentent plus que 30 % du chiffre d'affaires de la société, contre 70 % pour le Web. Un ratio tout bonnement inversé en moins de dix ans. 

Mais alors qui sont donc ces personnes qui ne veulent surtout pas se séparer de l'historique bottin? Selon une enquête citée par Le Parisien, l'utilisateur de l'annuaire papier est plutôt une femme (53 %) qui vit soit à la campagne (31 %), soit dans une grande ville (26 %). Les plus de 65 ans ne représentent, eux, pas plus d'un quart des aficionados, qui sont donc multi-générationnels : 27,7 % des 50-64 ans, 25,6 % des 35-49 ans, ou encore 11,4 % des 15-24 ans.