Déclaration de revenus 2015: Calendrier, barème, décote... Tout ce qu'il faut savoir

FISCALITÉ «20 Minutes» passe en revue les éléments incontournables de votre déclaration d’impôt...

Céline Boff

— 

La suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu, annoncée par Manuel Valls le 17 septembre comme une réponse au "haut-le-coeur fiscal" des Français, sera la mesure fiscale phare du budget 2015
La suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu, annoncée par Manuel Valls le 17 septembre comme une réponse au "haut-le-coeur fiscal" des Français, sera la mesure fiscale phare du budget 2015 — Philippe Huguen AFP

Les déclarations de revenus 2015 sont dans les starting-blocks et arriveront sous peu dans vos boîtes aux lettres. Voilà ce que vous devez savoir avant de remplir la vôtre.

1. Le calendrier

Si vous optez pour le format papier, vous devez renvoyer votre déclaration avant le 19 mai minuit. Si vous choisissez la déclaration en ligne, le service ouvre mercredi 15 avril, vous avez jusqu’au 26 mai minuit si vous résidez dans les départements 01 à 19, jusqu’au 2 juin minuit si vous vivez dans les départements 20 à 49 et jusqu’au 9 juin minuit si vous habitez dans les départements 50 à 974/976.

Si vous ne résidez pas en France, vous devez renvoyer votre déclaration papier avant le 19 mai ou déclarer vos revenus en ligne avant le 9 juin. La fin du mois d’avril approche et vous n’avez toujours pas reçu votre déclaration? Téléchargez-là en ligne (le document sera disponible dans le courant du mois) ou dépacez-vous dans votre centre des finances publiques pour la retirer.

2. Ce qu'il faut vérifier

Avant tout, les informations pré-remplies, c’est-à-dire votre situation de famille, votre adresse et les montants inscrits. Au-delà de votre salaire, n’oubliez pas de déclarer les avantages en nature fournis par votre entreprise, de même que les primes, commissions et autres pourboires. Pensez également à déclarer vos autres revenus (auto-entrepreneur, foncier, investissements locatifs, etc.) dans les déclarations annexes correspondantes, par exemple le formulaire n°2074 pour les plus-values mobilières. Sachez que vous avez le droit à l’erreur: le fisc tolère les «oublis» si leur montant est inférieur à 5%.

Vérifiez également toutes les réductions d’impôt auxquelles vous avez droit: emploi de salarié ou d'aide à domicile, dons aux associations, travaux dans la résidence principale, etc. Depuis 2013, vous n’avez plus à joindre les photocopies des justificatifs donnant droit à déduction, réduction ou crédit d’impôts. Mais attention: seuls les documents fournis par les organismes extérieurs sont concernés par cette mesure. Vous devez continuer à joindre à votre déclaration papier les documents directement établis par vos soins (frais réels, etc.) et conserver les autres en cas de contrôle.

3. Ce qui change cette année

Avant tout, le barème. Le gouvernement a supprimé la première tranche à 5,5%, qui s'applique pour la part des revenus comprise entre 6.011 et 11.991 euros. La deuxième tranche, à 14%, s’applique désormais sur la part des revenus comprise entre 9.690 euros -contre 11.991 euros précédemment- et 26.764 euros. Concrètement, si vous déclarez 9.690 euros, vous économiserez 329 euros d’impôts par rapport à l’année précédente. Si vous déclarez 11.991 euros, l’économie sera de 7 euros seulement.

La décote. Bonne nouvelle si le montant de votre impôt brut ne dépasse pas 1.135 euros pour un célibataire et 1.870 euros pour un couple marié ou pacsé: vous allez pouvoir le réduire plus fortement. Concrètement, si votre impôt brut est de 1.000 euros, grâce à la nouvelle décote, vous devrez au final régler 865 euros d’impôt si vous êtes célibataire (1.135 - 1.000 = 135 ; 1.000 - 135 = 865 euros) et 130 euros si vous êtes en couple (1.870-1.000 = 870 ; 1.000 - 870 = 130 euros). L’an dernier, célibataires et couples auraient dû s’acquitter de 989 euros d’impôt (511-la moitié de l’impôt soit 500 = 11; 1.000 - 11= 989 euros).

Le simulateur. Vous voulez savoir à quelle sauce fiscale vous allez être mangé? Il vous suffit de clliquer ici pour accéder au simulateur de calcul de l’impôt mis en place par l’administration.