Prix du gaz, mutuelle… Les mauvaises nouvelles du 1er avril

BUDGET Les pensions de retraites complémentaires des salariés et cadres du privé vont notamment rester gelées en 2015...

M.B.
— 
Le régime de retraite complémentaire spécifique des cadres, en grave difficulté financière, vit peut-être ses dernières heures.
Le régime de retraite complémentaire spécifique des cadres, en grave difficulté financière, vit peut-être ses dernières heures. — Joel Saget AFP

Promis, ce n’est pas un poisson. Comme chaque année, le 1er avril est marqué par une série de modifications susceptibles d’avoir un impact sur votre portefeuille et votre vie au quotidien. 20 Minutes fait le point sur les mauvaises nouvelles qui s’appliquent dès mercredi.

Les quatre bonnes nouvelles du 1er avril

  •  Des retraites complémentaires gelées

Les pensions de retraite complémentaire des salariés et cadres du privé ne seront pas revalorisées ce mercredi. C’est ce qu’ont décidé les partenaires sociaux gestionnaires de l’Agirc et l’Arrco, afin de combler une partie du déficit. En 2013, ils avaient pour une revalorisation un point en dessous de l'inflation sur trois ans. Or la hausse des prix prévue dans le budget de la Sécurité sociale pour 2015 est de 0,9%.

  • Hausse des tarifs réglementés du gaz

Ils sont 7,4 millions de foyers bénéficiant des tarifs réglementés à être concernés, sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz. Ce mois-ci, ils devront supporter une hausse moyenne de 1% en raison notamment des réductions de livraison venant des Pays-Bas et des incertitudes liées à la crise russo-ukrainienne. Après avoir augmenté en janvier, les prix du gaz avaient baissé en février et en mars.

  • Plafonnement du remboursement des complémentaires santé

A compter du 1er avril, pour la souscription d’un nouveau contrat de complémentaire santé dit responsable, soit 95% des contrats, de nouveaux seuils et plafonds sont prévus. Par exemple, votre mutuelle sera obligée de vous rembourser au moins 100 euros pour les lunettes à verres simples et non plus 50 euros. En revanche, des plafonds sont mis en place avec un remboursement maximal de 470 euros pour une paire de lunettes à verres simples, 750 euros pour une paire de lunettes à verres complexes et 850 euros pour une paire de lunettes à verres très complexes. De plus, la prise en charge des dépassements d’honoraires par les médecins non-conventionnés sera aussi plafonnée, L’ensemble de ces nouveautés seront mises en œuvre au 1er janvier 2016 pour les contrats de mutuelle actuellement en cours.

  • Reprise des expulsions locatives

La trêve des expulsions, obtenue par l'abbé Pierre après l'hiver 1954, a démarré le 1er novembre. Elle a protégé les plus démunis, empêchant l'intervention de la force publique, mais prend fin le 31 mars à minuit.  «Des milliers de personnes» vont se retrouver à la rue, disent les associations, car au même moment, les 8.000 places d'hébergement d'urgence ouvertes durant l'hiver pour les sans-abri vont progressivement fermer.

Tout savoir sur les expulsions locatives