EDF: Une subvention pour un million d'ampoules basse-consommation

FRANCE Tous les fournisseurs d'énergie ont l'obligation d'impulser des actions valorisant les économies d'énergie...

20 Minutes avec agence

— 

Des grandes entreprises publiques françaises, dont EDF, ou anciennement publiques, ont recours à des holdings financières installées aux Pays-Bas pour réduire leurs impôts, rapporte mercredi le quotidien économique néerlandais Het Financieele Dagblad (FD).
Des grandes entreprises publiques françaises, dont EDF, ou anciennement publiques, ont recours à des holdings financières installées aux Pays-Bas pour réduire leurs impôts, rapporte mercredi le quotidien économique néerlandais Het Financieele Dagblad (FD). — Martin Bureau afp.com

Après un partenariat avec Philips l'an dernier, qui avait vu EDF prendre en charge une partie du financement de 600.000 ampoules LED (chiffres Les Echos), l'électricien historique s'apprête à réitérer l'opération cette année.

Mais cette fois-ci, c'est avec deux autres géants du secteur, Panasonic et Osram, et pour le financement d'un million d'ampoules basse-consommation qu'EDF a conclu un partenariat. Un partenariat qui entre dans le cadre de la loi de programmation énergétique de 2005, stipulant que «tous les vendeurs d'énergie sont soumis à une obligation d'économie d'énergie à réaliser auprès de tous leurs clients et sur leur propre patrimoine».

Satisfaire à des obligations environnementales 

En d'autres termes, EDF accepte de financer ces ampoules dans une proportion de 20 à 30%, et récupère, en retour, des certificats d'économie d'énergie (CEE). En l'absence de toute action écologique, l'électricien se serait vu taxé à hauteur de 20 euros par mégawattheure cumac.

Comme le rappelle Le Figaro, les CEE, mis en place par les pouvoirs publics, permettent ainsi aux vendeurs d'énergie de satisfaire à leurs obligations environnementales par des actions menées aux côtés d'entreprises partenaires.