EDF lance un site qui aide à faire des économies d’énergie

CONSOMMATION Le fournisseur souhaite se lancer dans la maison connectée et encourager les écogestes de ses clients...

Oihana Gabriel

— 

Illustration tarifs d'EDF.
Illustration tarifs d'EDF. — SIPA

«C’est le début de l’histoire d’EDF dans la maison connectée», lance Sylvie Jehanno, directrice clients particuliers du premier fournisseur d’énergie français. Le groupe a lancé cette semaine un nouveau service qui permet aux consommateurs de mieux comprendre leur facture, mais qui encourage aussi à faire des économies d’énergie.

«Les euros parlent mieux au consommateur que les kilowattheures»

L'application gratuite, également disponible sur le site pour les clients, baptisée e.quilibre propose un questionnaire très détaillé sur son logement, chauffage, équipements, habitudes… Viennent ensuite des schémas détaillant la consommation du ménage par mois, poste par poste. Et le client peut comparer à la température extérieure et à d’autres foyers comparables au sien pour évaluer son niveau de dépenses. Enfin, le fournisseur d’énergie se fait conseiller: e.quilibre précise quelle économie, en kilowattheures et en euros, chaque éco geste représente. Avec un objectif de prise de conscience des clients que de petits réflexes peuvent faire baisser la facture. Un premier test sur 20.000 personnes a montré que les clients pouvaient faire autour de 5% d’économie. «Les euros parlent mieux au consommateur que les kilowattheures», s’amuse Sylvie Jehanno. «Il faut que le consommateur comprenne ce qu’il consomme pour devenir acteur», renchérit Pierre Viriot, directeur marketing du groupe. Et à partir d'août,  e.quilibre prendra en compte le chauffage au gaz.

Face à un public qui a pris le virage du numérique (83% des Français sont connectés), très demandeurs d’informations et sensible aux questions d’économies d’énergie, le groupe adapte son offre. EDF fait aussi face à la concurrence accrue d’autres fournisseurs qui proposent parfois des tarifs moindres. Ainsi, en se positionnant sur un service très personnalisé, lisible et moderne, le groupe espère garder ses 25 millions de clients particuliers et en séduire d’autres.

Aménagement écologique du logement: Des petits réflexes qui soulagent les factures et la planète

Arrivée de compteurs communicants à partir de décembre

Et ce service marque les premiers pas d’EDF vers la maison connectée, qui sera accéléré avec l’arrivée dans les logements à partir de 2015 de compteurs communicants (300.000 en décembre). Qui pourront délivrer des informations précises chaque mois et de façon automatique.

Eteindre un chauffage à distance

Cette application pourrait aider à résoudre l’équation contradictoire: les objets électriques se multiplient et en même temps on fait de plus en plus attention aux économies d’énergie. La facture s’alourdit entre les balances numériques, les brosses à dents électriques, les écrans qui prolifèrent… «L’énergie est partout et paradoxalement on en consommera moins dans la maison du futur», souligne Franck Lacroix, directeur délégué de la R&D du groupe, qui tente d’imaginer la maison totalement connectée.

«De fournisseur, EDF doit devenir orchestrateur de toutes ces énergies pour l’adapter au mode de vie des occupants.» Imaginant ainsi des ballons d’eau chaude reliés à des capteurs solaires sur le toit ou les fenêtres. Ou un service pour déclencher à distance avec son smartphone le lave-linge en heure creuse ou éteindre les chauffages. Malgré des débuts très lents de la domotique en France, Sylvie Jehanno s’enthousiasme: «Cela va vite devenir concret pour les clients».