Chômage: Les partenaires sociaux trouvent un accord sur les droits rechargeables

SOCIAL Près de 120.000 chômeurs vont voir leur situation financière s’améliorer…

V.V. avec AFP

— 

Une antenne de Pôle emploi à Bailleul, dans le Nord-Pas-de-Calais, le 13 septembre 2012
Une antenne de Pôle emploi à Bailleul, dans le Nord-Pas-de-Calais, le 13 septembre 2012 — Philippe Huguen AFP

Les voix de l’indemnisation sont bien souvent impénétrables pour bon nombre de chômeurs. Leur situation risque fort de se simplifier. Les partenaires sociaux ont, en effet, trouvé un accord mercredi pour corriger les effets indésirables des droits rechargeables.

Négociations pour les chômeurs lésés

Depuis le 1er octobre, le droit rechargeable permet à un chômeur de préserver des droits à indemnisation en cas de reprise d'emplois, alors qu'il en perdait une partie auparavant. Toutefois, lorsqu'un salarié perd son emploi, il doit épuiser ses anciens droits à indemnisation, s'il lui en reste, avant d'en obtenir de nouveaux. Il peut donc se trouver pénalisé temporairement si ses anciens droits sont inférieurs aux nouveaux.

Un coût estimé à 400 millions d’euros

Avec l’accord trouvé mercredi, près de 120.000 chômeurs, fortement pénalisés, vont désormais pouvoir choisir entre leurs droits d’indemnisation anciens ou nouveaux.

Quelque 383.000 demandeurs d'emploi perçoivent une allocation-chômage inférieure à leurs derniers droits acquis, selon une estimation fournie mercredi par l'organisme gestionnaire de l'assurance chômage, l'Unédic. La réunion mercredi au Medef entre partenaires sociaux visait à régler ce problème.


Droits rechargeables: «C'est une victoire sans... par 20Minutes

Le droit rechargeable est une mesure phare de la convention d'assurance chômage signée en mars 2014 et valable deux ans. Son coût avait alors été estimé à 400 millions d'euros.