Fiscalité: Les impôts locaux bientôt en hausse?

FRANCE La question est aujourd’hui sensible du côté des élus locaux, en campagne pour les départementales…

20 Minutes avec agence

— 

Les communes de France (36.700) et les groupements de communes sont dans l'ensemble en bonne santé financière mais la prochaine mandature s'annonce compliquée: elles vont devoir réduire la voilure et mettre la pédale douce sur les impôts locaux.
Les communes de France (36.700) et les groupements de communes sont dans l'ensemble en bonne santé financière mais la prochaine mandature s'annonce compliquée: elles vont devoir réduire la voilure et mettre la pédale douce sur les impôts locaux. — Pascal Pavani AFP

Si le gouvernement n'augmente pas les impôts en 2015, comment les communes pourraient-elles en faire de même, alors que jusqu'en 2017, les collectivités locales vont voir leurs dotations baisser de 30 milliards d'euros (dont la moitié pour les communes) ?

Des budgets 2015 réduits de 3 milliards d'euros

C'est le JDD qui se pose la question dans un article intitulé La hausse des impôts locaux, c'est pour bientôt. Le journal estime ainsi même que si les candidats aux départementales font actuellement la facile promesse qu’ils ne lèveront pas l’impôt, les maires n’ont, eux, en aucun cas ce luxe. Leurs budgets 2015 devraient être réduits de 3 milliards d'euros alors que le coût du maintien d’un service public de qualité augmente, lui, d’année en année.

Le palmarès des villes où les impôts locaux sont les plus forts

Les élus n’ont donc que quatre options (d’ailleurs complémentaires), selon le JDD: opérer des coupes budgétaires sur les postes les plus facilement contournables (centres aérés, services d’aide à domicile pour les personnes âgées, etc.), privatiser certains services publics, réduire les effectifs de personnels, et donc, enfin, augmenter les impôts locaux, la taxe d'habitation et la taxe foncière représentant plus de la moitié des recettes des mairies.