VIDEO. Des manifestants anti-austérité s'en prennent au nouveau siège de la BCE

ECONOMIE Des manifestants anti-austérité protestaient contre la BCE, le jour où l'institution inaugure son nouveau siège...

20 Minutes avec AFP

— 

Policiers et barbelés devant le nouveau siège de la Banque centrale européenne à Francfort, en Allemagne, le 17 mars 2015
Policiers et barbelés devant le nouveau siège de la Banque centrale européenne à Francfort, en Allemagne, le 17 mars 2015 — Boris Roessler DPA

Des incidents ont eu lieu ce mercredi dans les rues de Francfort, où des milliers de manifestants anti-austérité ont protesté contre la politique de la Banque centrale européenne (BCE) qui inaugure son nouveau siège. La police de Francfort a fait état de 14 blessés dans ses rangs, tandis que les organisateurs de la manifestation anti-austérité déploraient 21 blessés.

Un bâtiment à 1,3 milliard d'euros

Une porte-parole de la police de la ville a indiqué à l'AFP que 14 policiers avaient été blessés, sans autre précision, et 80 autres avaient eu les yeux irrités par des gaz. Blockupy, le collectif qui avait appelé à une manifestation visant la BCE, a évoqué via Twitter 21 blessés à coups de matraque dans ses rangs, et 107 irritations au gaz lacrymogène et spray au poivre. La police a indiqué avoir procédé à 16 arrestations.

Haut de 185 mètres, le bâtiment de la BCE, dont la construction a coûté 1,3 milliard d'euros, devait être inauguré à 11h en présence du président de la BCE Mario Draghi. Entre soixante et cent invités étaient conviés à cette cérémonie, volontairement «sobre», contexte de crise oblige, selon un porte-parole.

Dix mille manifestants attendus

La mairie de la ville a été la cible de jets de pavés, plusieurs vitres du rez-de-chaussée criblées d'impacts. Devant un commissariat du centre de Francfort, quatre voitures de police ont été incendiées, a constaté l'AFP, alors que les hélicoptères survolaient la ville. Sept voitures de police ont été incendiées et sept autres caillassées, selon un bilan de la police. Quatre voitures individuelles avaient aussi été incendiées pendant la nuit.

Non loin, un camion de pompiers est intervenu pour éteindre un pneu en feu dans la rue, alors que les sirènes de police commençaient à retentir alentour. Aux abords du vieil opéra de Francfort, des manifestants ont jeté des pierres sur des policiers, dont l'un a été blessé, a rapporté à l'agence DPA une porte-parole de la police. Par ailleurs, des poubelles et des voitures ont été incendiées dans la nuit.