Bombardier décroche en Malaisie un contrat pouvant atteindre 2,9 mds USD pour son CS100

© 2015 AFP

— 

Un avion Bombardier sur le tarmac de Mirabel, au Québec, le 16 septembre 2013
Un avion Bombardier sur le tarmac de Mirabel, au Québec, le 16 septembre 2013 — Clément Sabourin AFP

Le constructeur aéronautique canadien Bombardier a annoncé mardi avoir décroché une commande d'un montant potentiel de 2,9 milliards de dollars américains pour son nouveau moyen courrier CS100, auprès d'une nouvelle compagnie malaisienne.

Cette compagnie, Fly Mojo, va devenir le premier opérateur dans la région du CS100, un nouvel appareil de 110 à 125 places qui ambitionne de voler des parts de marché aux populaires Airbus A320 et Boeing 747.

Pour l'instant, Bombardier et Fly Mojo ont signé une simple lettre d'intention portant sur l'achat de 20 CS100, d'un montant catalogue de 1,47 milliard. Ce montant pourrait doubler en cas d'exercice d'une option portant sur 20 appareils supplémentaires.

Plus petit des appareils de la nouvelle série CSeries, le CS100 avait effectué son premier vol en septembre 2013, avec plus d'un an de retard sur le programme initial.

Consommation de carburant réduite de 20%, moteurs silencieux et recours à des matériaux composites, les CSeries comportent une série d'innovations sur lesquels Bombardier table pour s'imposer face à ses deux grands rivaux européen et américain qui monopolisent le marché des appareils moyen-courrier à couloir unique.

Le groupe canadien a reçu à ce jour 243 commandes fermes d'une vingtaine de clients pour ces appareils équipés de moteurs Pratt & Whitney, une filiale d'United Technologies.

Bombardier a perdu l'an dernier 1,2 milliard de dollars, en raison notamment des retards de ses CSeries.