Pas de petit profit pour les actionnaires d'EADS

©2007 20 minutes

— 

Seulement 12 centimes par action. C'est le montant du dividende que se sont attribué vendredi les actionnaires du groupe d'aéronautique et de défense EADS. Il s'agissait du montant maximal compte tenu du bénéfice 2006. Ce dernier, de 99 millions d'euros, a été divisé par seize par rapport à 2005, en raison des pertes d'Airbus, filiale d'EADS. L'attribution du dividende a été évoquée à de nombreuses reprises au cours d'une assemblée générale de six heures. « Le dividende est la rémunération du risque, notre investissement a perdu 30 %, c'est une compensation minimale », a déclaré un actionnaire. Arnaud Lagardère, dont le groupe va passer de 15 % à 7,5 % du capital, a confirmé qu'il « laisserait les dividendes dans l'entreprise, par solidarité avec l'ensemble des salariés ».