Dassault Aviation: bénéfice net 2014 en baisse

© 2015 AFP

— 

Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, le 11 mars 2015 à Saint-Cloud, près de Paris, avant de présenter les résultats du groupe en 2014
Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, le 11 mars 2015 à Saint-Cloud, près de Paris, avant de présenter les résultats du groupe en 2014 — Eric Piermont AFP

Dassault Aviation a dévoilé mercredi un bénéfice net en baisse en 2014 en raison du recul des livraisons de jets d'affaires Falcon, et son PDG a indiqué que le contrat de 24 avions de combat Rafale à l'Egypte était désormais «effectif».

«Nous avons reçu le premier acompte lundi. Le contrat est effectif depuis lundi», a indiqué à l'AFP le PDG Eric Trappier.

Le bénéfice net a reculé de 38% en 2014 à 283 millions d'euros en raison de la baisse des livraisons de jets d'affaires Falcon et sous l'effort de recherche et développement, mais le groupe prévoit une augmentation de son activité en 2015.

Le chiffre d'affaires, en baisse de 20%, devrait être supérieur cette année. Il s'est établi à 3,68 milliards d'euros en 2014 contre 4,6 milliards en 2013.

Mais cette baisse des ventes devrait prendre fin cette année.

«Compte tenu des autres activités, le chiffre d'affaires 2015 devrait être supérieur à celui de 2014», anticipe le groupe.

L'avionneur fait état d'une augmentation de près de 10% des prises de commandes et indique que pour la première fois depuis 2008, il a enregistré plus de commandes que de livraisons de Falcon.

«Les ventes Falcon sont en progression», s'est félicité le PDG, cité dans le communiqué. «Pour la première fois depuis 2008, nous comptabilisons plus de commandes que de livraisons», a-t-il ajouté.

Les commandes d'avions neufs concernent 90 Falcon en 2014, contre 64 en 2013. L'avionneur en a livré 66 en 2014.

Dans la défense, les prises de commandes s'élèvent à 693 millions d'euros contre 1,25 milliard d'euros en 2013. Onze Rafale ont été livrés à l'Etat français.

Les prises de commandes consolidées en 2014 sont de 4,64 milliards d'euros contre 4,165 millions d'euros en 2013. La part des prises de commandes à l'export est de 89% .

Le carnet de commandes consolidé est de 8,2 milliards d'euros au 31 décembre 2014 contre 7,4 milliards un an plus tôt.

La marge nette ajustée est de 10,8% du chiffre d’affaires contre 10,6% un an plus tôt, et le résultat net ajusté baisse de 22,4% à 398 millions d'euros.

Dassault souligne que l’apport du résultat net du groupe de défense et de transport Thales est de 135 millions d’euros contre 153 millions en 2013 «essentiellement» en raison de l’impact négatif du groupe naval DCNS, consolidé par Thales à hauteur de 35%.

La marge opérationnelle représente 9,6% du chiffre d’affaires contre 10,9% l’an dernier, pour un bénéfice opérationnel de 353 millions d’euros (498 millions en 2013).

La trésorerie disponible consolidée est de 2,4 milliards, contre 3,7 milliards un an plus tôt, notamment en raison de l’achat d’actions propres pour un montant de 934 millions d’euros auprès d’Airbus Group.

Côté prévisions de livraisons, Dassault Aviation prévoit de livrer en 2015 environ 65 Falcon et indique que la chaîne de fabrication de l'avion de combat Rafale sera maintenue à la cadence d'un avion par mois. Mais en raison de l'adaptation des livraisons Rafale Égypte, le groupe devrait livrer 8 Rafale en 2015, souligne-t-il.