Les Bourses européennes plombées par la Grèce

© 2015 AFP

— 

Des traders à la Bourse de Freankfurt, le 16 octobre 2014
Des traders à la Bourse de Freankfurt, le 16 octobre 2014 — Frank Rumpenhorst DPA

Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, les investisseurs marquant une pause, l'inquiétude sur la Grèce l'emportant sur les bienfaits du programme d'achat de dette de la BCE.

La Grèce et ses créanciers, qui sont à bout de patience, vont plancher dès mercredi sur les réformes à mener dans le pays, condition sine qua non pour qu'il obtienne l'argent dont il a cruellement besoin pour éviter l'asphyxie.

«Sur le fond, la tendance reste favorable mais le marché a peut-être besoin de souffler», estime Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse.

Selon lui, «la Grèce sert un peu de prétexte» et si l'on considère le recul des marchés américains, «on tient très bien en Europe».

L'Eurostoxx 50 a reculé de 1,19%

La Bourse de Paris a fini en nette baisse (-1,12%) à l'issue d'une séance dénuée de rendez-vous majeurs.

L'indice CAC 40 a perdu 55,25 points à 4.881,95 points, dans un volume d'échanges nourri de 4 milliards d'euros.

TF1 a perdu 1,55% à 15,85 euros après le crash d'hélicoptère qui a fait dix morts, dont la navigatrice Florence Arthaud et la nageuse Camille Muffat, en Argentine sur le tournage du nouveau jeu d'aventure de la chaîne.

Le secteur des télécoms a été recherché dans la foulée de la présentation par l'opérateur Free (groupe Iliad) d'une nouvelle box d'entrée de gamme, miniaturisée, et compatible avec le format d'image numérique 4K et qui propose Android TV.

Iliad a pris 0,43% à 221,25 euros, Orange 1,83% à 15,32 euros, Numericable-SFR 1,48% à 55 euros et Bouygues 1,89% à 35,76 euros.

EDF (+1,89% à 22,69 euros) a rebondi.

La Bourse de Londres a fini en forte baisse de 2,52%, l'indice FTSE-100 perdant 173,63 points pour terminer à 6.702,84 points.

Anglo American s'est enfoncée de 4,96% à 1.081,50 pence, BHP Billiton de 4,70% à 1.471 pence, Glencore de 3,20% à 287,40 pence et Rio Tinto de 2,77% à 2.830 pence.

BG Group s'est effondré de 7,40% à 851,20 pence, Tullow Oil de 7,02% à 321,80 pence, Royal Dutch Shell (action «A») de 4,61% à 1.936,50 pence et BP de 3,95% à 428,10 pence.

RBS a cédé 2,18% à 359,80 pence, Lloyds 2,02% à 78,75 pence, Barclays 1,89% à 254,30 pence et HSBC 1,17% à 559,90 pence.

Prudential a lâché 3,10% à 1.612 pence, malgré des résultats annuels en forte hausse, les investisseurs ayant mal accueilli le départ annoncé de son directeur général, Tidjane Thiam.

La Bourse de Francfort a reculé après avoir atteint un nouveau sommet la veille.

L'indice Dax a reculé de 0,71% à 11.500,38 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a lui cédé 0,13% à 20.172,96 points.

Le groupe d'énergie RWE a chuté de 2,77% à 23,68 euros, en dernière position de l'indice, après avoir publié des résultats en baisse pour 2014, comme prévu, et prédit une nouvelle érosion de ses bénéfices cette année.

Son grand rival EON, dont les résultats sont attendus mercredi, a lui abandonné 1,18% à 13,87 euros.

Volkswagen a cédé 0,13% à 227,30 euros.

Le groupe de chimie-pharmarcie Merck KGaA a en revanche avancé de 0,23% à 98,14 euros.

Sur le MDax, le réassureur Hannover Re a aussi publié ses résultats annuels avant Bourse. En solide hausse, ils ont été très bien accueillis: l'action s'est appréciée de 2,85% à 89,64 euros.

La Bourse de Bruxelles a abandonné 1,19% mardi à 3.669,46 points, dans le sillage des autres places boursières européennes.

Les baisses les plus importantes ont concerné le distributeur Colruyt (-2,65% à 41,47 euros) et le groupe brassicole AB InBev (-2,62% à 111,50 euros). Autres baisses notables, celles du groupe de métallurgie Umicore, qui a perdu 1,98% à 39,05 euros, et de GDF Suez (-1,91% à 18,44 euros).

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 1,05% à 483,10 points.

Le groupe chimique OCI a cédé 4,94% à 29,36 euros et Shell a perdu 3,40% à 27,41 euros.

La Bourse suisse a reculé légèrement, l'indice SMI clôturant à 9.024,00 points, en baisse de -0,25%.

Le Credit Suisse a gagné 7,76% à 25,00 CHF.

Geberit, qui a annoncé des résultats record pour 2014, a également progressé avec une hausse de 2,89% à 352 CHF.

Transocean enregistre un recul de -4,42% à 14,28 CHF.

La Bourse de Milan a terminé en baisse, l'indice FTSE Mib perdant 0,97% à 22.346 points.

Pirelli réalise la meilleure performance avec une hausse de 2,73% à 13,9 euros, suivi de Finmeccanica qui gagne 2,64% à 11,29 euros et de STMicroelectronics, en hausse de 1,89% à 8,635 euros.

Tenaris perd 3,81% à 12,88 euros, suivi de CNH Industrial, -3,06% à 7,12 euros et de la banque Monte Paschi di Siena, -2,75% à 0,583 euro.

La Bourse de Lisbonne a clôturé en net recul de 2,35% à 5.552,82 points, plombée surtout par le groupe pétrolier et gazier Galp Energia, qui a dévissé de 7,86% à 9,44 euros après avoir revu en baisse son plan d'investissements.

L'indice PSI 20 a également été pénalisé par les banques BPI (-6,91% à 1,40 euro) et BCP (-3,19% à 8,5 centimes d'euro), ainsi que par le groupe de grande distribution Jeronimo Martins (-1,41% à 10,80 euros) et l'électricien EDP (-1,14% à 3,29 euros).

La Bourse de Madrid a clôturé en baisse de 1,38%.

Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation, accusait l'une des plus fortes baisse, (-2,59%), à 6,31 euros. BBVA a perdu 0,97%, à 8,90 euros tandis que CaixaBank, troisième en Espagne par la capitalisation, reculait de 1,22%, à 4,11 euros.

Le géant du textile Inditex (Zara) a fini en recul de 1,53%, à 27,36 euros.