L'héritage, enjeu de la campagne

IMPOTS L'UMP attaque les droits de succession, défendus par les socialistes au nom de la solidarité...

Angeline Benoit

— 

Honnis par la droite, défendus par la gauche, les droits de succession sont un sujet de préoccupation important pour les Français. 20 Minutes fait le point.

· Qui est taxé ? Les héritiers en ligne directe étant imposés à partir de 50 000 € au moins et la moitié des héritages étant inférieur à 55 325 €, moins de 20 % des conjoints et enfants sont imposés (41 % de toutes les successions en 2005).

· Qui reçoit combien ? En 2000, date de la dernière étude, 20 % des héritages se partageaient les deux tiers du patrimoine transmis, contre 13 % pour la moitié la plus faible des legs.

· Des contribuables riches ? Le ministère des Finances n'a aucune étude pour le dire. Selon un rapport parlementaire, les patrimoines moyens sont pénalisés, contrairement aux plus gros qui savent manier les règles fiscales.

· De quand datent les règles ? Des années 1950, excepté les abattements récemment augmentés. Comme le barème n'est pas indexé sur l'inflation, la large tranche des 20 % d'imposition a fini par englober la majorité des patrimoines.