Airbus : la prime monte à 500 euros

SOCIAL C'est ce que propose la direction aux salariés en plus d'une augmentation salariale de 2,5%...

— 

Un millier de salariés des deux sites Airbus de Saint-Nazaire ont voté mercredi une grève totale reconductible de 24 heures pour réclamer une prime exceptionnelle et la prise en compte des revendications syndicales dans le cadre du plan Power
Un millier de salariés des deux sites Airbus de Saint-Nazaire ont voté mercredi une grève totale reconductible de 24 heures pour réclamer une prime exceptionnelle et la prise en compte des revendications syndicales dans le cadre du plan Power — Frank Perry AFP/Archives

Elle monte les prix. La direction d'Airbus France a proposé «une augmentation salariale de 2,5%», lors d'une première réunion de négociations salariales, jeudi à Toulouse, ainsi qu'«une prime exceptionnelle de 500 euros» versée à l'ensemble du personnel le 1er juin.

Pour les non cadres, l'augmentation «se répartit entre une augmentation générale de 1,5%, avec un minimum de 30 euros, et une augmentation individuelle de 1%», a précisé la direction d'Airbus France. Pour les cadres, «l'attribution de l'augmentation de 2,5% sera individuelle».

«Cette augmentation et la prime exceptionnelle sont des nouvelles de nature à dépassionner les choses», selon Jean-François Knepper, vice-président FO du comité européen. Il a ajouté que la direction a envisagé de nouvelles négociations sur la politique salariale «à condition que la situation des sites de Saint-Nazaire et Nantes redevienne normale».

Jeudi, un millier de salariés des deux sites Airbus de Saint-Nazaire ont voté la reconduction de la grève entamée vendredi dernier pour réclamer notamment une prime exceptionnelle. Des débrayages ont également eu lieu la semaine dernière pour protester contre la prime de participation variant entre 2 et 10 euros selon le salaire que l'avionneur voulait accorder à ses salariés.