Tarifs réglementés du gaz: Une «légère hausse» le 1er avril

ÉNERGIE Cette augmentation, qui pourrait, selon le site des «Echos», être inférieure à 1%, concerne quelque 7,4 millions de foyers...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'une cuisinière à gaz.
Illustration d'une cuisinière à gaz. — DURAND FLORENCE/SIPA

Après une augmentation en janvier et deux replis en février et mars, les tarifs réglementés du gaz vont connaître «une légère hausse» le 1er avril, selon l'évolution des indices de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), obtenus lundi par l'AFP.

Le site des Echos, avance que cette hausse sera «légèrement inférieure à 1%». L’augmentation devrait concerner 7,4 millions de foyers bénéficiant des tarifs réglementés, sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz.

Ces tarifs constituent un prix de détail, qui n'inclut pas encore les diverses taxes, mais comprend les coûts d'approvisionnement de GDF Suez (qui propose également des offres à prix de marché, non encadrées par l'Etat). Ils sont révisés mensuellement.

>> Lire aussi: Comment se fixent les prix du gaz?

 

Leur formule de calcul a été modifiée l'été passé pour renforcer leur indexation sur les prix de marché plutôt que sur l'évolution des cours du pétrole brut.

La faute aux incertitudes liées à la crise russo-ukrainienne

La CRE indique que la cotation à terme de l'indice mensuel des prix du gaz TTF, le principal indice retenu dans la formule tarifaire, «est en forte hausse par rapport au mois de mars». Cette dernière s’explique par les incertitudes liées à la crise russo-ukrainienne, à la remontée des prix du pétrole en février et à la baisse des livraisons en provenance des Pays-Bas.

La Commission de régulation de l'énergie souligne que l’augmentation devrait en partie être compensée par l'évolution orientée à la baisse des indices pétroliers depuis l'été 2014 .