Santé économique de la France: Les trois chiffres à retenir du dernier rapport de l'INSEE

CROISSANCE La croissance en 2014 a été un peu plus importante que prévu, portée par la consommation plutôt que par l'investissement...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration sur la consommation des ménages
Illustration sur la consommation des ménages — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

L'Institut national de la statistique et des études économiques a publié ce vendredi quelques chiffres sur la santé économique de la France...

Croissance du PIB à 0,4% en 2014

Le produit intérieur brut a enregistré une croissance de 0,4% en 2014, selon une première estimation de l'Insee, qui a également revu à la hausse la croissance de 2013, à 0,4% contre 0,3%. Au dernier trimestre 2014, le PIB a progressé de 0,1% par rapport au troisième, a précisé l'Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué.

La consommation en hausse: 0,6% en 2014

Les dépenses de consommation des ménages ont progressé de 0,6% sur l'ensemble de l'année 2014, selon l'Insee, marquant une accélération par rapport à 2013 où elles avaient progressé de 0,3%. Cependant sur le dernier trimestre, ces dépenses ont ralenti à +0,2% contre +0,3% au trimestre précédent, selon les chiffres de l'Institut national de la statistique et des études économiques publiés vendredi.

L’investissement en recul: 1,6% en 2014

L'investissement total a reculé en France de 1,6% sur l'ensemble de l'année 2014, après -0,8% en 2013, un signe de mauvaise santé de l'économie, a annoncé l'Insee vendredi. Selon l'Institut de la statistique et des études économiques, c'est l'investissement des ménages qui a chuté: il s'est replié de 5,8% (-3,1 en 2013) alors que les entreprises non financières ont très légèrement augmenté leurs investissements (+0,3% après -0,6%).

>> Pour Michel Sapin: Les «conditions sont réunies» pour «un redémarrage plus net de l'activité en 2015»