VIDEO. Swissleaks: Quand Gad Elmaleh affirmait «ne pas avoir de compte en Suisse»

FISC En 2009, Gad Elmaleh, mis en cause dans l'affaire Swissleaks, affirmait à la télévision suisse ne pas posséder de compte secret dans le pays...

A.B.

— 

Humoriste, acteur francais Gad Elmaleh, spectacle "Sans Tambour" au Palais Nikaia de Nice, FRANCE - 05/06/2014/_104215/Credit:SIPA/SIPA/1409021048
Humoriste, acteur francais Gad Elmaleh, spectacle "Sans Tambour" au Palais Nikaia de Nice, FRANCE - 05/06/2014/_104215/Credit:SIPA/SIPA/1409021048 — SIPA

C'est pas beau de mentir! S'il est désormais en règle avec le fisc français, Gad Elmaleh se retrouve parmi les clients célèbres de HSBC ayant dissimulé un compte en Suisse et dont le nom a été rendu public. Alors qu'il affirmait il y a quelques années être un contribuable honnête, il est aujourd'hui raillé, lui qui dans un autre registre était déjà copieusement moqué pour sa pub pour le LCL.

En 2009, invité à la télévision helvète, l'humoriste, qui aujourd'hui «rêve d'une banque qui ne [le] prendrait pas que pour un numéro de compte», ne s'attendait sans doute pas à la question que la journaliste allait lui poser, ni à l'éclairage tout particulier que prendrait sa réponse quelques années plus tard. «Mettre votre argent en Suisse pour éviter les impôts, vous le feriez? Avez-vous un compte en Suisse?» Sourire embarrassé de l'humoriste, qui s'en sort alors par une pirouette: «Un contentieux? Non, pas encore», répond-il, un peu gêné aux entournures.

>> Revivez ici les moments les plus gênants de Gad Elmaleh sur Twitter

«Un élément comique»

Peu après l'annonce du président d'alors, Nicolas Sarkozy, de vouloir faire la chasse aux «paradis fiscaux» et à la «fraude fiscale», la journaliste rebondissait en interrogeant l'artiste français. «Là, c'est un élément comique, j'imaginais tous les mecs qui ont un compte en Suisse se dire, tiens, je vais aller le dire» aux autorités françaises, riait-il. Pas sûr que l'humoriste arrive aujourd'hui à rire du comique de cette situation.

Dans les spots publicitaires pour LCL, qui lui ont rapporté environ 450.000 euros, Gad Elmaleh dit «rêver d'une banque qui respecterait ses engagements et qui m'indemniserait si elle ne les respectait pas». Il rêvait sans doute que la banque suisse garde le secret autour de son compte secret. Mais l'histoire ne dit pas s'il sera indemnisé.