VIDEO. SwissLeaks: La filiale suisse d'HSBC assure que la banque a changé

BANQUES Quelque 180 milliards de dollars auraient transités sur des comptes de HSBC Genève entre 2005 et 2007, pour frauder le fisc, blanchir de l'argent sale ou financer le terrorisme international...

O. G. avec AFP

— 

Illustration d'une banque HSBC
Illustration d'une banque HSBC — SIPA

Elle reconnaît la fraude fiscale de taille, mais assure y avoir mis un terme. La filiale suisse de la banque britannique HSBC, visée par les révélation du Monde dimanche sur une évasion fiscale de plus de 180 milliards d'euros, a assuré lundi avoir «changé», après les «manquements constatés en 2007».

La banque assure avoir fait le ménage dès 2008

«HSBC (Suisse) a entamé une transformation radicale en 2008 pour empêcher que ses services soient utilisés pour frauder le fisc ou blanchir l'argent sale», a indiqué le directeur général de cette filiale, Franco Morra, dans ce communiqué. Selon la banque, une «nouvelle direction a procédé à un examen en profondeur des affaires, ce qui inclut des fermetures de comptes de clients qui ne correspondaient pas aux standards élevés de la banque, et la mise en place d'un système très poussé de contrôle interne».

HSBC Suisse «n'est pas intéressé à nouer des relations d'affaires avec des clients ou potentiels clients qui ne répondent pas à nos exigences en matière de criminalité financière», ajoute la banque. L'humoriste Gad Elmaleh, le footballeur Christophe Dugarry, l'homme d'affaires et coiffeur Jacques Dessange, la réalisatrice Lisa Azuelos, l ’artiste Christian Boltanski font parti de ces évadés fiscaux, qui pour beaucoup ont régularisé leur situation.

>> Swissleaks: Dugarry, Alonso, Rossi… Les sportifs impliqués dans les révélations

Des pratiques du passé

«Ces révélations concernant des pratiques du passé doivent rappeler que ce vieux modèle d'affaires de la banque privée suisse n'est plus acceptable», a conclu le directeur général. Selon des informations publiées lundi par plusieurs médias européens, et basées sur l'exploitation de fichiers bancaires volés à HSBC Suisse, quelque 180 milliards de dollars auraient transités sur des comptes de HSBC Genève, pour frauder le fisc, blanchir de l'argent sale ou financer le terrorisme international.

>> «Le Prix à payer», le documentaire qui décode les ressorts de l'évasion fiscale

Parmi les stars, puissants, sportifs, l'humoriste français Gad Elmaleh figure dans le listing du «Swissleaks»