L'intérim a baissé en 2014 pour la troisième année consécutive

ECONOMIE Ce chiffre varie suivant les régions...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration du secteur du BTP.
Illustration du secteur du BTP. — Archives ANP / 20 Minutes

Le recours à l'emploi intérimaire, en baisse pour la troisième année consécutive, a reculé de 1,2% en 2014, plombé par le fléchissement du secteur de la construction, selon le baromètre Prism'emploi publié mardi.

Le « décrochage des effectifs intérimaires » en 2014, « perceptible depuis le mois d'août », est dû à une chute de -15,3% en un an enregistrée dans les BTP (bâtiments et travaux publics), combinée à une croissance plus faible de l'intérim dans les autres secteurs considérés « porteurs ».

Il a ainsi progressé de 2,7% dans le commerce, de 2,1% dans les transports et de seulement 0,2% dans les services.

En progression dans le Nord-Pas-de-Calais et en Alsace

Le cumul de janvier à décembre 2014 révèle de « fortes divergences régionales »: le Nord et l'Est affichent des progressions supérieures à la moyenne nationale contrairement au Sud et à l'Ouest, plus touchés par la baisse de l'emploi.

L'intérim progresse ainsi de 3,2% dans le Nord-Pas-de-Calais et de 4,9% en Alsace. A l'opposé, il dégringole dans les régions Midi-Pyrenées et Provence-Alpes-Côte d'Azur, respectivement de -5,6% et -5,4%.

Prism'emploi regroupe 600 entreprises, revendiquant 90% du chiffre d'affaires du secteur de l'intérim.