Comment réduire l'assurance d'une voiture qui roule peu?

VOTRE ASSURANCE Roxane Delamare, experte en assurances, délivre ses conseils...

Cédric Garrofé

— 

Signature d'un contrat auto dans un cabinet d'assurance.
Signature d'un contrat auto dans un cabinet d'assurance. — SERGE POUZET

Vous êtes perdu dans le marais des assurances et des mutuelles? Ne désespérez pas, nous avons peut-être une solution.

La rédaction de 20 Minutes a choisi de solliciter pour vous Roxane Delamare, experte en assurance chezAcommeAssure.com. Cette semaine, elle vous propose ses conseils pour réduire le coût de votre assurance auto, si vous roulez peu.

La question de la semaine

«Je trouve mon assurance auto trop chère. Mon assureur me propose de souscrire une formule «assurance au kilomètre» pour économiser. C'est vrai que j'utilise peu ma voiture, puisque j'habite en banlieue parisienne et que j'utilise le RER pour me rendre à mon travail. Alors, que dois-je faire?»

Réponse de l'experte Roxane Delamare

Moins on roule, moins on a de chance d'avoir un accident. Partant de ce raisonnement, les assureurs ont lancé des formules destinées aux conducteurs roulant peu. On parle d'«assurance au kilomètre» ou d'«assurance petit rouleur».

Ces formules sont intéressantes si vous roulez moins de 8.000 km par an. L'économie, par rapport à un tarif standard, est de 5 à 20%, selon les assureurs et les kilomètres parcourus.

Côté garanties, soyez rassurée, vous êtes généralement couverte aux conditions normales. En effet, ces formules sont souvent présentées comme des options d'un contrat standard.

Comment ça marche?

Il existe deux types d'assurance kilométrique:

  • Le paiement à la consommation («Pay As You Drive»): vous payez un prix déterminé pour chaque kilomètre parcouru. L'avantage est de ne payer que ce que vous devez. Par contre, il vous faudra installer un boîtier GPS dans la voiture. Comptez plus de 50 euros pour son installation ou sa désinstallation.
     
  • Les forfaits kilométriques: ces assurances sont moins précises dans la facturation, mais plus souples à l'utilisation. La réduction est fonction des plages de kilométrage que vous annoncez à l'assureur. Par exemple, de 4.000 à 6.000 km/an. Enfin, gardez en mémoire que les kilomètres non parcourus sont reportés sur l’année suivante.
     

Si vous dépassez le kilométrage...

Avec le «Pay As You Drive», vous n'avez rien à faire. La facturation est proportionnelle à la distance parcourue. Avec les forfaits kilométriques, pensez à avertir votre assureur du dépassement. Il adaptera votre forfait. C'est important de le faire car en cas d'accident, il peut appliquer une franchise supplémentaire ou réduire l'indemnisation due.

Pensez aussi aux formules d'assurance des trajets privés seuls

Si vous n'utilisez votre voiture que pour le week-end et les vacances, demandez à votre assureur de ne vous assurer que pour ces déplacements. Vous pourrez économiser de l'ordre de 10%.

>> Cliquez ici pour retrouver les articles de Roxane Delamare

Nota bene: les informations et conseils donnés ci-dessus le sont à caractère strictement indicatif. Ils ne prennent notamment pas un compte une connaissance exhaustive du contexte de la question posée. Ils ne sauraient, en aucun cas, engager la responsabilité de leur auteur ou de sa société.