General Motors: 92 000 véhicules supplémentaires rappelés

AUTOMOBILE La firme de Détroit continue de rappeler des véhicules suite à l'affaire des commutateurs...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de General Motors dans le Centre technique du constructeur, le 5 juin 2014, à Warren, dans le Michigan
Le logo de General Motors dans le Centre technique du constructeur, le 5 juin 2014, à Warren, dans le Michigan — Bill Pugliano Getty

Le constructeur automobile américain General Motors a annoncé, le 1er janvier, qu'il rappelait plus de 92.000 véhicules en Amérique du Nord, en raison du fameux défaut sur le commutateur d'allumage qui a déjà causé le rappel de plus de 2,6 millions de véhicules en 2014, et surtout provoqué le décès d'au moins 42 personnes (une trentaine de cas est encore à l'étude).

La firme de Détroit est depuis confrontée à une montagne de plaintes à travers les Etats-Unis et a mis en place un fonds d'indemnisation des victimes prévoyant un million de dollars par décès, 300.000 dollars pour les conjoints et 300.000 dollars pour chaque ayant-droit éventuel.

Vers un premier procès

Mais GM devra malgré tout faire face à un premier procès dans cette affaire le 11 janvier 2016, certains plaignants ayant refusé de solliciter ce fonds d'indemnisation. Aux Etats-Unis, ce sont 83.572 4x4 de loisir des marques Chevrolet, Cadillac et GMC (millésimes 2011-2012, ou millésimes 2007-2014 ayant été réparés avec une pièce défectueuse) qui sont concernés par ce nouveau rappel.

Avec les véhicules commercialisés au Canada et au Mexique, le nombre total de rappels s'élève à 92.221. Le défaut du commutateur rend difficile la rotation de la clé de contact, qui peut, en outre, rester coincée si la température à l'intérieur de l'habitacle est élevée. De quoi provoquer des dysfonctionnements de la direction assistée, de l'assistance hydraulique des freins, mais aussi des airbags.