La Bundesbank optimiste pour l'UE en 2015 grâce à la baisse du pétrole

© 2014 AFP

— 

Jens Weidmann, President of the German Bundesbank attends the Euro Banking Congress in Frankfurt, Germany on November 21, 2014. European Central Bank President Mario Draghi said Friday that the ECB is ready to ramp up its contested asset purchases "without any undue delay." AFP PHOTO / DANIEL ROLAND
Jens Weidmann, President of the German Bundesbank attends the Euro Banking Congress in Frankfurt, Germany on November 21, 2014. European Central Bank President Mario Draghi said Friday that the ECB is ready to ramp up its contested asset purchases "without any undue delay." AFP PHOTO / DANIEL ROLAND — Daniel Roland AFP

Le chef de la banque centrale allemande Jens Weidmann a estimé dimanche que la situation économique en Europe n'était pas aussi mauvaise que certains le pensaient, en particulier grâce à la baisse des prix du pétrole.

«L'Europe ne va pas si mal que certains le pensent», a-t-il déclaré à la Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (édition dominicale de la FAZ), rappelant que «les experts prévoient une reprise dans la zone euro, mais à un rythme lent».

Il a redit son opposition à l'idée de rachat d'actifs par la Banque centrale européenne pour relancer la croissance, estimant que la chute des prix du pétrole devrait suffire à faire repartir l'économie.

«Nous venons de recevoir un instrument de stimulation gratuit, pourquoi y ajouter avec la politique monétaire?», a-t-il déclaré.

«Cela m'énerve d'entendre tout le monde débattre d'une seule chose : quand allez-vous finalement procéder au rachat?», a-t-il expliqué, ajoutant que la BCE ne devait pas céder aux pression des marchés financiers. «Ces rachats vont se traduire par des dettes qui seront celles des banques centrales de la zone euro, et donc au final des contribuables».