Royaume-Uni: gros succès pour les soldes du «Boxing Day»

© 2014 AFP

— 

La foule arpente Oxford Street à l'occasion des traditionnelles soldes du "Boxing Day" à Londres le 26 décembre 2014
La foule arpente Oxford Street à l'occasion des traditionnelles soldes du "Boxing Day" à Londres le 26 décembre 2014 — Andrew Cowie AFP

Des centaines de milliers de consommateurs en quête de bonnes affaires prenaient d'assaut les magasins du Royaume-Uni vendredi à l'occasion des traditionnelles soldes du «Boxing Day», au terme d'une année qui s'annonce record pour le secteur.

Sur Oxford Street, la principale rue commerçante de Londres, quelque 4.000 personnes étaient amassées devant le grand magasin Selfridges lors de son ouverture à 09H00 GMT. Certaines sont même arrivées à 10H30 GMT la veille, jour de Noël, alléchées par des réductions allant jusqu'à -70%.

Cette enseigne-phare de la mode et du luxe britanniques a revendiqué un record de plus de 2 millions de livres (2,55 millions d'euros) de ventes lors de sa première heure d'ouverture en ce jour férié au Royaume-Uni.

«C'est la première fois que je fais la queue et les magasins le jour de Boxing Day, et c'est extraordinaire», s'est réjoui auprès de l'AFP Jenny, une touriste malaisienne postée devant ce grand magasin.

L'enseigne espère accueillir 160.000 clients d'ici à la fermeture à 21H00 GMT de son magasin-amiral d'Oxford Street, par lequel transite habituellement 250.000 consommateurs par semaine.

Selfridges s'attend également à de très bons résultats sur Internet, son site ayant déjà enregistré un doublement de ses ventes entre minuit et 08H00 GMT vendredi, par rapport à l'année dernière.

Alors que la météo s'est nettement refroidie au Royaume-Uni, les consommateurs en ligne devraient dépenser 748 millions de livres (954 millions d'euros) au cours du «Boxing Day», 29% de plus que l'année dernière, selon une estimation du cabinet Experian et de l'association professionnelle du commerce en ligne britannique IMRG.

Ces soldes viendront clôturer une excellente année pour le commerce de détail britannique, dont les ventes d'avant Noël ont connu leur plus forte croissance depuis 1988 grâce à un bond des achats pour les soldes du «Black Friday» fin novembre.

Le secteur, qui emploie 10% de la population active au Royaume-Uni, devrait enregistrer des ventes records d'environ 342 milliards de livres (436 milliards d'euros) en 2014, soit 48 milliards de livres de plus qu'en 2010, selon les estimations du gouvernement britannique.