Ségolène Royal souhaite «un gel des tarifs des autoroutes en 2015»

ECONOMIE La ministre de l'Ecologie demande aux sociétés d'autoroute de faire un effort d'un milliard d'euros...

A.B. avec AFP

— 

La ministre de l'Ecologie appelle à un gel des tarifs autoroutiers en 2015.
La ministre de l'Ecologie appelle à un gel des tarifs autoroutiers en 2015. — Eric Feferberg AFP

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal souhaite «un gel des tarifs des autoroutes en 2015», alors qu'une hausse de 0,57% est prévue au 1er février dans le cadre des augmentations annuelles programmées dans leurs contrats de concession.

Une résiliation des concessions?

La ministre de l'Ecologie «n'écarte pas l'hypothèse d'une résiliation des contrats de concession» des sociétés d'autoroute, a-t-elle en outre indiqué mardi sur BFMTV.

Interrogée sur le coût d'une telle résiliation, chiffrée au minimum à 20 milliards d'euros selon un rapport d'étape de la mission parlementaire sur la place des autoroutes dans les infrastructures de transport, Ségolène Royal a enjoint à «se méfier des chiffres qui sont lancés pour faire peur».

Un effort d'un milliard d'euros

Elle a réclamé également la mise en place d'une commission indépendante «pour dire si les augmentations de péage sont justifiées ou pas».

«Les sociétés d'autoroute vont devoir faire un effort d'un milliard d'euros», a-t-elle enfin annoncé, ajoutant que celles-ci devaient comprendre que faire des investissements dans les infrastructures était «dans leur intérêt».

Ces prises de position surviennent la veille de la remise du rapport d'information sur la place des autoroutes dans les infrastructures de transport.

Interrogée par ailleurs sur l'avenir des quelque 200 salariés d'Ecomouv', dont la société a cessé son activité la semaine dernière suite à l'abandon de l'écotaxe, Ségolène Royal a confirmé «la garantie d'un an de salaire pour les salariés» de l'entreprise.