La Chine, première puissance mondiale économique, un «séisme géopolitique»?

MONDE Le FMI a classé la Chine devant les Etats-Unis pour la première fois...

M.P.

— 

La Chine s'est déclarée dimanche "profondément préoccupée" par les cyber-attaques menées contre elle par des agences de renseignement américaines et a protesté auprès des Etats-Unis, a annoncé l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).
La Chine s'est déclarée dimanche "profondément préoccupée" par les cyber-attaques menées contre elle par des agences de renseignement américaines et a protesté auprès des Etats-Unis, a annoncé l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle). — Philippe Lopez AFP

Des années que les économistes le prédisaient, c’est désormais officiel: la Chine est la première puissance mondiale économique, détrônant les Etats-Unis, qui régnaient sur le monde depuis 1842. D’après un rapport du FMI, le produit intérieur brut (PIB) chinois devrait être de 17.632 milliards de dollars et celui des Etats-Unis de 17.416 milliards de dollars.

Ces calculs ont été faits en  parité de pouvoir d’achat, afin de trouver une valeur commune pour comparer des richesses de différents pays. En effet, il ne suffit pas  de tout convertir en dollars pour pouvoir tout comparer puisque les niveaux de vie, notamment entre la Chine et les Etats-Unis sont très différents, relève Libération. Du coup, le calcul en parité de pouvoir d’achat permet de «mesure leur pouvoir d’achat par rapport à un panier de produits», ce qui permet de faire des comparatifs plus justes.

Le pouvoir de l'argent amène au pouvoir politique et militaire

Car si l’on parle en termes de PIB nominal, c'est-à-dire strictement de richesses créées, les Etats-Unis restent loin devant avec environ 17. 500 milliards de dollars en 2014, contre quelque 10.000 milliards pour la Chine. Toutefois la Chine est très loin en termes de PIB par habitant, ne pointant qu’à la 89e place.

Certains médias américains parlent de «séisme géopolitique» pour un monde qui depuis plus de 200 ans est dominé par les Anglo-Saxons, Etats-Unis et  Grande-Bretagne, mettant en valeur que ceux qui ont le pouvoir économique ont aussi le pouvoir politique et militaire. Et que jusque-là, ceux qui avaient ce pouvoir étaient plutôt, malgré tout, des promoteurs des libertés civiles et des valeurs démocratiques.