Arianespace : séparation du moteur public en vue

© 20 minutes

— 

L’Etat compte sortir, totalement ou partiellement, du capital d’Arianespace, la maison mère de la fusée européenne. Il en détient 32 %, par l’intermédiaire du Centre national d’études spatiales (Cnes). Une participation qu’il prévoit de céder pour tout ou partie au privé, avant fin 2004. Une présence à cette hauteur dans Arianespace « ne se justifie plus », a assuré à La Tribune, hier, Yannick d’Escatha, le président du Cnes. Des discussions sont en cours avec EADS et la Snecma.