Rafale: Dassault négocie avec le Qatar

AERONAUTIQUE Dassault et le Qatar sont entrés en négociation exclusive pour la vente d'au moins 24 avions de chasse...

20 Minutes avec agence
— 
Un rafale sur une base militaire française aux Emirats Arabes Unis, le 25 septembre 2014
Un rafale sur une base militaire française aux Emirats Arabes Unis, le 25 septembre 2014 — ECPAD

Un an après l'échec d'une transaction avec le Brésil, et tandis que les projets de vente de 126 appareils pour 15 milliards d'euros tardent à accoucher d'une signature en Inde, le groupe Dassault serait très proche, selon Les Echos, d'un accord avec le Qatar pour la vente d'au moins 24 Rafale.

Une commande estimée à 2,5 milliards d'euros, selon le prix catalogue. A ce jour, les négociations en seraient au stade - avancé - des modalités de paiement et des garanties bancaires, pour une signature envisagée au 15 décembre.

L'Etat français, seul acheteur

Il s'agirait alors du premier acte de vente à l'exportation de ce modèle mis en service en 1989, fleuron de l'aéronautique française, mais qui ne compte à ce jour pour seul client que l'Etat, acheteur chaque année de onze unités.

Selon Europe 1, les agissements en coulisses du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ne seraient pas étrangers à cette éventuelle issue. Pour réussir à convaincre le cheikh Tamin ben Hamad Al-Thani, le ministre se serait récemment déplacé à huit reprises dans l'émirat. Le groupe Dassault serait également en négociation au Canada, en Indonésie, en Malaisie et aux Emirats arabes unis.