Les grèves continuent d’agiter Bercy

© 20 minutes

— 

Ça tangue chez Francis Mer. Réunis, hier, pour le comité technique paritaire ministériel, les syndicats CGT, FO, FDSU et CFDT de Bercy ont claqué la porte. La raison de leur colère : l’intégration des jours fériés et des week-ends dans les retenues prévues sur les salaires des grévistes. Selon les syndicalistes, le ministre des Finances leur aurait proposé d’étaler ces retenues sur les traitements de juillet et d’août, voire de septembre. Mais en précisant que les week-ends et les jours fériés entre deux des récentes journées de grève seraient aussi pris en compte. La semaine dernière, le ministre de l’Education avait opté pour un geste d’apaisement : Luc Ferry avait décidé de ne déduire que les jours de semaine non travaillés.