Pineau-Valencienne passe par la case correctionnelle

© 20 minutes

— 

L’instruction aura duré dix ans. L’ex-PDG de Schneider a été renvoyé en correctionnelle, hier, par la justice belge. Didier Pineau-Valencienne est poursuivi pour faux, escroquerie et blanchiment lors du rachat par le groupe, en 1992, du reste du capital de ses filiales Cofibel et Cofimines. L’ancien nº 2 du patronat français risque jusqu’à cinq ans de prison. En 1994, il avait déjà été écroué douze jours à Bruxelles, à l’issue d’un interrogatoire, et avait dû verser une caution de 370 000 E.