Environnement: Quel consommateur serez-vous en 2030?

EXCLUSIF «20 Minutes» dévoile en exclusivité les «recommandations» de l'Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) pour réduire l’empreinte environnementale des Français d''ici 2030…

Romain Lescurieux
— 
L'inflation en France est demeurée à un niveau extrêmement bas en octobre, à 0,5% sur un an, après 0,3% en septembre
L'inflation en France est demeurée à un niveau extrêmement bas en octobre, à 0,5% sur un an, après 0,3% en septembre — Philippe Huguen AFP

Logement, loisir, alimentation, mobilité. Dans un travail prospectif inédit, dévoilé en avant-première ce vendredi par 20 Minutes, les experts de l’Ademe se sont attachés à donner une vision à l’horizon 2030 «des changements technologiques, économiques et sociaux nécessaires à la réduction de l’empreinte environnementale de la consommation des ménages français». Tour d’horizon de leurs recommandations.

Optimisez votre surface habitable

Améliorer, réduire, optimiser…En ce qui concerne le logement, l’Ademe préconise d’adopter des modes d’habitat adaptés à des modes de vie sobres en énergie et en lien avec la réduction de la taille des ménages. Et ce, «en réduisant la part des maisons individuelles dans les constructions neuves au profit du petit collectif et en optimisant la surface des logements». En améliorant l’efficacité thermique des logements et en jouant sur les matériaux de construction (le bois) l’empreinte carbone de l’habitat diminuerait de plus de 35% d’ici 2030, note les experts.

Marchez, partagez

L’empreinte carbone de la mobilité pourrait diminuer de 25% à l’horizon 2030 en augmentant l’usage des transports en commun, du vélo, de la marche, de l’autopartage et du covoiturage. Parallèlement à la baisse du nombre de véhicules neufs. L’Ademe espère aussi une meilleure intégration des évolutions technologiques dans les déplacements du quotidien, notamment avec l’électrique et l’hybride

>> Lire aussi: Quelle voiture pour respescter la transition énergétique

Réduisez votre consommation de viande

En ce qui concerne l’alimentation, l’Ademe préconise une réduction de la consommation de viande (-10% de 2007 à 2030) en augmentant la consommation de céréales. Autre réflexe à développer: la diminution de notre consommation de boissons embouteillées (alcool, soda). Enfin, le défi de ces prochaines années reste la réduction «drastique» du gaspillage alimentaire en visant une baisse de 60% d’ici 2030. Au-delà du consommateur, l’Adème espère également une mobilisation des agriculteurs, des industriels agroalimentaires et de la restauration collective.

>> Lire aussi: Etes-vous prêts pour le doggybag?

Réparez ou louez les biens matériels

«Il faut favoriser le déploiement des nouveaux modèles économiques basés sur l’économie circulaire», mentionne le scénario prospectif. «En ce qui concerne les produits électriques et électroniques nous recommandons par exemple la réparation, le prêt ou la location plutôt que l’achat», note Anne Varet, directrice recherche et prospective à l’Ademe. L’agence préconise enfin de conserver les équipements de loisirs «jusqu'à leur fin de vie» et d'éviter de multiplier les équipements indépendants «dédiés» pour adopter des équipements électroniques multi-usages.