Valls: Le patron d'Areva remplacé «dans les heures qui viennent»

DIRIGEANT Le Premier ministre dit avoir reçu Luc Oursel ce week-end et travaillé avec lui sur sa succession…

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls (à droite), aux côtés de Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, en visite au Salon international de l'alimentation (Sial) de Villepinte, le 20 octobre 2014.  
AFP PHOTO / BERTRAND GUAY
Manuel Valls (à droite), aux côtés de Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, en visite au Salon international de l'alimentation (Sial) de Villepinte, le 20 octobre 2014. AFP PHOTO / BERTRAND GUAY — AFP

Manuel Valls a annoncé lundi le remplacement « dans les heures qui viennent » du patron du groupe nucléaire Areva Luc Oursel, qui a quitté ses fonctions pour raisons de santé, saluant « un homme très courageux » et « un dirigeant très professionnel ».

«J'ai reçu Luc Oursel ce week-end qui m'a appris la nouvelle de sa maladie. C'est un homme courageux, qui a été un dirigeant très professionnel, très engagé sur la filière nucléaire», a déclaré le Premier ministre en marge du salon international de l'alimentation (Sial) à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

«Il y aura une continuité», dit Manuel Valls

Quant à la succession de Luc Oursel, qui intervient alors que le géant français du nucléaire est déjà dans une situation mitigée, «il ne doit y avoir aucun doute, nous en avons parlé ensemble, sur le fait qu'il y aura une continuité, une succession à la tête de cette grande entreprise qu'est Areva, et nous prendrons une décision dans les heures qui viennent», a dit Manuel Valls.

«Et moi je pense d'abord à lui et à ses proches, je pense à son combat et nous serons à ses côtés, parce que c'est d'abord le combat d'un homme», a ajouté Manuel Valls.

Areva, détenu à 87% par les pouvoirs publics, a annoncé lundi le départ de son président du directoire, Luc Oursel, pour des raisons de santé, près de trois ans et demi après sa nomination à la tête du groupe nucléaire.

Philippe Knoche, l’actuel directeur général délégué, pour le remplacer?

Avant que sa maladie soit connue, plusieurs sources industrielles tablaient depuis plusieurs semaines sur la volonté du gouvernement de remplacer Luc Oursel à la tête du groupe. Selon la presse, le président du conseil de surveillance Pierre Blayau plaidait pour la nomination de Philippe Knoche, actuel directeur général délégué du groupe.