Manuel Valls répond à l'appel du monde des entreprises à Londres

ÉCONOMIE Le Premier ministre poursuit sa tournée européenne «d'explication» des réformes en cours à Paris...

B.D. avec AFP

— 

Le Premier ministre Manuel Valls devant les industriels allemands, le 23 septembre 2014, à Berlin
Le Premier ministre Manuel Valls devant les industriels allemands, le 23 septembre 2014, à Berlin — Odd Andersen AFP

Sera-t-il une nouvelle fois applaudi par un parterre de chefs d’entreprise? Après avoir ouvertement professé son amour pour l’entreprise, d’abord à l'ouverture de l'université du Medef le 27 août, puis devant le patronat allemand le 23 septembre, -deux discours qui lui ont valu une standing ovation-, Manuel Valls va tenter, lors de sa visite d’une journée, lundi à Londres, de continuer à séduire le monde de l’entreprise.

D’abord en rencontrant la communauté d'affaires française, très nombreuse dans la capitale britannique, et à laquelle le Premier ministre britannique David Cameron avait voulu «dérouler le tapis rouge», il y a un peu plus de deux ans. D'après les chiffres de l'ambassade de Grande-Bretagne en France, cités par Le Figaro, le nombre d'entreprises françaises ayant seulement créé des filiales à Londres (donc sans compter les start-up qui s’y lancent directement), était entre 2012 et 2013 en hausse de 43%.

«Travail d'explication et de conviction»

Manuel Valls s’entretiendra ensuite avec son homologue britannique au 10, Downing Street. Comme lors de sa rencontre avec Angela Merkel fin septembre, le Premier ministre aura la délicate mission d’effectuer auprès de David Cameron un «travail d'explication et de conviction» quant aux réformes en cours à Paris. En revanche, sa rencontre avec le chef de l'opposition britannique Ed Miliband dans l'après-midi devrait être plus aisée.

Entre-temps, il aura prononcé devant les milieux économiques et financiers britanniques un discours dans la grande bibliothèque médiévale du Guildhall, en plein cœur de la City, avant de répondre aux questions des invités présents. Ce discours, intitulé «Croissance et réformes: la perspective française», a pour objectif de présenter «la politique de réformes mise en œuvre par le gouvernement français pour rétablir la compétitivité, la croissance et les comptes publics» et «souligner la nécessité d'une action concertée, à l'échelon européen, pour relancer la croissance et l'emploi à travers des politiques d'investissement dynamiques», dit-on à Matignon.

La presse économique britannique a réservé un accueil généralement positif au discours sur l'entreprise du Premier ministre français, qui doit poursuivre sa tournée des gouvernements européens -entamée en juillet- le 20 octobre aux Pays-Bas et au Luxembourg.