Marc Fiorentino : «Demain vous paierez tout par Apple, Facebook ou Paypal»

VOS QUESTIONS L'ancien trader vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

Marc Fiorentino auteur de «Faites sauter la banque!» vous aide à économiser de l’argent, en chat chez 20 Minutes, le 25 septembre 2014.
Marc Fiorentino auteur de «Faites sauter la banque!» vous aide à économiser de l’argent, en chat chez 20 Minutes, le 25 septembre 2014. — Charlotte Gonthier/20 Minutes

[Le chat est terminé]

La crise n’a pas fait sauter les banques. Grâce à l’intervention des états, grâce à notre argent.

Mais aujourd’hui non seulement les banques ne montrent aucun signe de reconnaissance mais elles continuent à nous prendre pour des pigeons.

Le problème c’est que les Français restent fidèles à leurs banques par peur du banquier.

C’est cela que je veux changer dans mon livre. 

Vous faire économiser 200 à 2000 euros voire plus.

Mais également vous aider à obliger votre banque à devenir un commerce comme un autre et à vous traiter comme un client...et le client est ROI.

Fleur: Bonjour Marc. Sortir de l'Euro, ce serait vraiment une folie, comme la plupart des analystes l'affirment?

Oui. Un délire absolu.

Trois ans de chaos minimum.

Le sujet n’est pas tant la sortie de l’euro que d’avoir un vrai gouvernement économique européen. 

Il nous faut un vrai ministre des finances européen avec un vrai pouvoir.

Et il faut un alignement obligatoire des politiques fiscales au sein de l’Europe.

Fabrice: Alors des banques en ligne, en théorie pourquoi pas, mais je pense qu'elles ont de très gros progrès à faire. Ne trouvez-vous pas? C'est très difficile de joindre quelqu'un en vrai, et les produits proposés sont catastrophiques (proposition de prêt immobilier à 5% alors que la banque en bas de chez moi -- qui ne me connaissait pas -- me proposait 3.4% à l'époque).

Je ne suis pas d’accord.

Avez-vous essayé de joindre votre banque classique par téléphone? Un cauchemar.

La banque en ligne n’est absolument pas LA solution idéale mais c’est toujours mieux qu’une banque classique.

Et pour les crédits immobiliers, passez par un courtier comme Meilleurtaux.com, pas par votre banque.

Mon banquier me propose d'être sociétaire de ma banque. Il me dit que c'est très bien que ça marque mon adhésion, ma fidélité à ma banque. Vous en pensez quoi? En quoi cela m'est-il vraiment utile? 

Cela n’a aucune utilité. Aucune.

Il n’y a aucun risque non plus.

C’est juste un moyen pour eux de vous attacher à la banque. Ce n’est pas un signe de fidélité, c’est une façon de vous bloquer.

Hervé : Un mot de Marc Fiorentino sur la situation économique française? Vous êtes plutôt optimiste? La nomination de Macron est-elle une bonne chose?

Difficile d’être optimiste en ce moment. Je suis en contact quotidien avec des patrons de PME et ils souffrent. La situation économique est difficile.

La France a des atouts exceptionnels, la France est un pays riche mais la France est un pays totalement bloqué. On le voit en ce moment avec la grève des pilotes d’Air France.

Macron, c’est mieux que Montebourg; ce n’est pas difficile…

Mon seul espoir c’est que Hollande se dise que perdu pour perdu en 2017, il voudra laisser l’image d’un homme qui a réformé la France comme Schröder. Je rêve sûrement.

Julien : Vous dites que demain notre banque s’appellera Apple ou Paypal. Le risque n’est-il pas énorme pour nos économies européennes sachant que tous ces acteurs sont américains? Par ailleurs, ne pensez-vous pas que ce type de fonctionnement peut faciliter les fraudes fiscales? Avoir de l’argent sur son compte Paypal après des ventes sur eBay c’est bien. Et je doute que l’Etat français fouine dedans…

Le risque est énorme.

Vous avez raison c’est le mot.

Les banques européennes, et françaises en particulier, ont étouffé toute velléité de rupture technologique, en étouffant notamment les banques en lignes. Du coup, elles ont ouvert la porte toute grande aux groupes américains. C’est dramatique.
En revanche je ne crois pas, à l’heure du Big Brother permanent, que cela facilitera la fraude fiscale...Au contraire.

Fred: Après avoir été du côté obscur, pourquoi ne montez-vous pas votre propre banque «honnête»?

Je suis encore du «côté obscur» puisque je suis toujours capitaliste, libéral et financier ;-)

Je vais vous avouer une chose: j’aurais rêvé d’être le Xavier Niel de la Finance avec une Free Banque, mais les rêves ne se réalisent pas toujours.

Julien: J'ai entendu que vous soutenez l'idée que la notion de banque n'existera bientôt plus. Comment est-ce vraiment possible?

La chaîne bancaire explose. Et s’éparpille. Le paiement, les transferts en France ou à l’étranger, les prêts, les emprunts, les placements. Il existe aujourd’hui dans chacun de ces domaines des entreprises confirmées ou des startups qui proposent ces services à  low-cost.

Demain on paiera avec Apple, on transférera de l’argent par Facebook ou par Gmail et on prêtera/empruntera de l’argent avec Prêt d’union.

Est-il possible, comme ce qui s'est passé à Chypre et suivant l adoption par le FMI en décembre, que nous ne puissions être remboursés qu’à hauteur de 150.000€ de nos avoirs, en cas de crise sévère?

Non. Aucune chance.

En revanche, en cas de crise sévère, le gouvernement n’hésitera pas à faire une ponction «exceptionnelle» de 10% de l’épargne au-dessus de 150 000 euros par personne.

Bruno: Bonjour Marc. Nous nous connaissons pour avoir travaillé ensemble à la Bank of America Paris où moi j’étais responsable du Back Office et toi Trader sur le pôle commercial de la salle des marchés (Béat, Fadi, Carole, Mauricette, Carmen, Suzanne, etc. …). J’ai de l’argent placé à la BRED qui ne me rapporte que peu d’intérêt! La banque ne se contente que de rémunérer tous mes comptes d’épargne au plus bas. Je ne souhaite pas investir dans les actions (en raison de la crise mais surtout de la conjoncture internationale)! La BRED ne me fait aucune proposition et je pensais me diriger vers les banques en ligne dans lesquelles les taux d’intérêt sont attractifs. Cependant j’ai récemment accepté une mission pour une banque en ligne sur une période de 26 mois, celle-ci portait sur la revue des contrôles opérationnels et à ma surprise, j’ai pu constater que cette banque était une coquille vide! Que me conseilles-tu?

Que des bons souvenirs! BOA!!! Le début de ma carrière! 

Je te conseille d’aller sur des super-livrets de banques en ligne qui font partie de grands groupes bancaires et surtout de prendre des contrats d’assurance vie, en ligne, zéro droit d’entrée et zéro frais sur versements, avec des fonds en euros si tu ne souhaites pas prendre de risque.

Marmiton23: Les faire sauter, pourquoi pas. Mais aujourd'hui, est-il vraiment possible de vivre sans banque?

Aujourd’hui non. Mais chaque jour un peu plus.

Regardez ce qu’on peut déjà faire avec des services comme Paypal.

Regardez des initiatives comme Prêt d’Union qui permettent de prêter et d’emprunter de l’argent sans les banques.

Regardez toutes les nouvelles sociétés qui permettent de transférer de l’argent à l’étranger à coût réduit.

Toutes ces sociétés font sauter chaque jour un peu plus la chaîne bancaire.

Florence: Il y a deux ans de cela mon fils de 8 ans m'avait «emprunté» mon mot de passe iTunes et avait acheté des jeux pour 220 euros! N'aurons-nous pas dans le futur ce genre de désagrément avec les établissements bancaires en ligne?

Vous pouvez avoir les mêmes désagréments avec une banque classique…

Mais vous avez raison, la sécurité est un enjeu essentiel. On l’a vu notamment avec le vol de photos sur le cloud d’Apple. Les systèmes de sécurité vont s’adapter mais le zéro risque n’existe pas.

Guillaume: Comment expliquer la chute de l'or, qui est une valeur refuge?

Deux raisons: tout d’abord les anticipations de déflation dans une partie du monde, notamment en Europe. Or l’or est une valeur refuge contre l’inflation.

D’autre part, le dollar monte fortement. Et la hausse du dollar est un facteur essentiel de baisse pour l’once d’or... en dollars.

Frédéric: Quelle est votre position sur les crypto-monnaies (bitcoin, dogecoin, etc...) dans le contexte actuel de délitement du système bancaire traditionnel, que vous évoquez dans votre dernier livre et lors de vos récentes interventions.

J’avoue, et c’est peut-être un problème générationnel, que je ne suis pas à l’aise avec le bitcoin.

L’absence de transparence sur son mode de cotation, et l’opacité du marché me gênent.

Quand je vois que le bitcoin peut perdre 30% en quelques semaines, parce que les spéculateurs Chinois le vendent pour dégager de l’argent pour acheter des actions Alibaba, cela ne me rassure pas.

Mais je pense qu’un gros groupe américain pourra créer un jour sa devise virtuelle. Je pense qu’on verra un jour des Google Dollars.

Julien: Que pensez-vous des banques en ligne? Quels sont les avantages à s'y inscrire?

Les banques en ligne sont les banques d’aujourd’hui.

Elles permettent instantanément, en restant dans le même groupe, comme HelloBank avec la BNP, ou Boursorama avec la Société Générale d’économiser de 100 euros à 500 euros voire plus.

Il ne faut donc pas hésiter à basculer en ligne. Vous aurez la plupart des services que vous payez une petite fortune gratuitement.

Ce ne sont cependant pas les banques de demain. Demain vous paierez tout par Apple, Facebook ou ,Paypal…

Julie: Quels conseils donneriez-vous pour la renégociation d’un prêt immobilier avec sa banque afin de faire baisser le taux?

C’est simple. Si votre taux est supérieur à 4%, il FAUT négocier.

Contacter un courtier en prêt comme Meilleurtaux.com ou un des concurrents pour obtenir le taux le plus favorable sur le marché. Fort de ce taux, demandez à votre banque de s’aligner.

Si elle refuse, allez dans la banque qui vous propose le meilleur taux par le courtier.

Remi: Une question un peu provoc! Combien coûte le livre? Pourquoi ne pas mettre gratuitement tous ces conseils en ligne gratuitement, pour économiser?

C’est une vraie question! Que je ne me suis pas posée... Car je pense que tout travail mérite rémunération ;-)

Jiben : Bonjour Marc Fiorentino, J'adore vos commentaires financiers toujours très pertinents. Néanmoins, à l'instar de ce que nous avons connu avec les bulles financières et boursières, pensez-vous vraiment que les banques en ligne puissent vraiment et durablement se développer?

Merci pour votre message et merci pour vos encouragements.

La banque en ligne aurait dû être la banque de l’avenir. Le problème c’est qu’elles appartiennent toutes à des grandes banques qui contrôlent de près leur développement pour le limiter et qui les empêchent surtout de communiquer agressivement comme a pu le faire Free dans les télécoms.

De fait, elles continueront à se développer mais ne pourront pas révolutionner la banque.

Et c’est dommage car ce sont les grands groupes Américains qui vont prendre le marché, les Apple, les Facebook ou les Google.

Jiben : Bonjour, Tout d'abord je tenais à vous remercier pour votre «morning zapping» de la newsletter Montfinancier. Je l'attends avec grande impatience chaque matin. C'est à chaque fois une merveille d’humour! Ne pensez-vous pas que les banques vont d'abord sauter à cause de la crise de la dette à laquelle nous sommes confrontés?

Merci pour la newsletter. C’est grâce à des encouragements comme les vôtres que nous continuons tous les jours notre «combat humoristique». 

Non, les banques ne sauteront pas à cause de la dette. La Banque Centrale Européenne leur apporte depuis deux ans une garantie illimitée… Une fois de plus la dette des banques deviendra notre dette et notre problème en cas de crise.

Mento23:Je suis client à la Caisse d’Epargne, est-ce vraiment une bonne banque? Je gagne 1500 euros par mois, j’ai un livret A et un compte courant, c’est tout...

Disons que la Caisse d’épargne n’est pas la pire. Mais vous devriez tout de même aller sur un comparateur bancaire et voir combien vous économiseriez si vous passiez dans une banque en ligne, vous risquez d’être agréablement surpris.

Hervé: Les banques ne sont-elles pas plus «humaines» depuis la crise? C’est faux quand elles disent qu’elles ont changé?

Elles n’ont absolument pas changé. Mais il y a une nouvelle réalité: elles ne peuvent plus spéculer sur les marchés. Or, c’est là qu’elles gagnaient le plus d’argent. Comme elles ont fait sauter la planète économique et financière, elles sont plus contrôlées. 

Du coup, elles s’intéressent à nouveau à nous, les «clients», qu’elles prétendent «aimer» pour mieux nous les tondre...

Fred: Pourquoi mon banquier veut toujours que j’ouvre des comptes, LEL, PEL etc. Combien touche-t-il là-dessus? D’ailleurs touche-t-il bien quelque chose?

Votre conseiller bancaire ne touche pas directement une commission sur les ventes de produits financiers. Mais il a des objectifs  à remplir, un peu comme les contractuelles avec les PV. S’ils ne les remplissent pas, pas d’augmentation et parfois même pire... la porte. Donc l’incitation à vendre tout et souvent n’importe quoi est très forte.

 

Lucie: Si les Français se font tant arnaquer par leurs banques, pourquoi ne réagissent-ils pas?

C’est une vraie question. C’est une question qui m’empêche de dormir depuis des années et une des raisons pour lesquelles j’ai fait ce livre. 

Je pense que les Français ont toujours eu, par le passé, la peur du gendarme, la peur du maître d’école et la peur du banquier…Seule la peur du banquier a survécu… C’est psychanalytique...

--------------------------------

Présentation du chat:

Avec Faites sauter la banque!, Marc Fiorentino sort un guide pour vous aider à économiser de l'argent avec votre banque. Car selon le banquier d'affaires, il est temps de se réveiller: «Alors que vous êtes 40% à avoir déjà trompé votre conjoint, même s'il vous est fidèle, vous êtes 92% à rester fidèles à votre banque, même si elle vous trompe. Les banques ont plus besoin de vous que vous n'avez besoin d'elles», affirme-t-il.

Alors, comment reprendre la main dans votre relation avec votre banque? Que faire pour limiter vos frais? Les banques en ligne sont-elles plus avantageuses que les traditionnelles? Et d'ailleurs, est-il vraiment si compliqué de quitter sa banque?...