Attractivité des enseignes: Picard détrône une nouvelle fois Amazon

DISTRIBUTION Le spécialiste des surgelés a repris la tête du classement annuel des enseignes préférées des Français réalisé par le cabinet OC&C Strategy Consultants…

C.P.

— 

llustration des magasins de surgeles Picard.
llustration des magasins de surgeles Picard. — POUZET/SIPA

Une première place remportée à l’arraché. Le numéro 1 français du surgelé Picard (plus de 920 magasins dans l’Hexagone pour un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros) vient de reprendre la tête du classement des enseignes de distribution préférées des Français*… avec seulement 0,9 point d’avance sur son challenger, le site de vente en ligne Amazon.

Le groupe Picard Surgelés, propriété depuis 2010 du fonds d’investissement britannique Lion Capital, retrouve ainsi le rang de leader qu’il avait occupé pendant les deux premières éditions de l’étude en 2010 et 2011, avant d’être doublé par le géant américain d’e-commerce en 2012 et 2013.

L’enseigne de cosmétique Yves Rocher clôt le trio de tête, et remporte la première place dans le secteur de la beauté. Elle devance au classement général un autre spécialiste du surgelé (Thiriet, 4e) et le site de vente de mode multimarques en ligne Vente-privée (5e).

Entrée fracassante pour Kiko Make Up

Dans le top 30 des enseignes préférées des Français, l’enseigne de beauté italienne Kiko Make Up Milano signe la plus belle entrée en intégrant directement la 12e place moins de quatre ans après son arrivée fulgurante en France. L’enseigne de mode Spartoo réalise, elle, la plus forte progression sur un an (+3 points), devant Darty et Ikea (+3 points).

Dans le classement sectoriel, les spécialistes des surgelés (indice moyen d’attractivité de 78/100), la beauté (77/100) et les produits électroniques (78/100) constituent les trois secteurs les plus appréciés, tandis que la restauration ferme la marche (66,4/100). Les trois leaders de la mode signent eux la plus forte progression (+6 points) tandis que le secteur des multispécialistes du e-commerce est le seul à voir son score d’attractivité légèrement baisser sur un an.

*Enquête menée en France par l’institut Fly Research dans 10 pays sur 112 enseignes auprès de 6.000 personnes interrogées en juin-juillet 2014 sur les enseignes visitées au cours des trois mois précédents.