Grève chez Air France: Un peu moins d'un vol sur deux assuré mercredi

TRANSPORTS Malgré un nouvel appel du Premier ministre à «cesser» la grève, la moitié des avions sont encore au sol mardi et les pilotes descendent pour la première fois dans la rue...

20 Minutes avec AFP

— 

Des avions d'Air France immobilisés le 18 septembre 2014 sur le tarmac de l'aéroport d'Orly en raison de la grève des pilotes
Des avions d'Air France immobilisés le 18 septembre 2014 sur le tarmac de l'aéroport d'Orly en raison de la grève des pilotes — Eric Feferberg AFP

Comme lundi, un peu moins d'un vol sur deux (46%) sont assurés mardi, chez Air France, au neuvième jour de bras de fer dure entre les pilotes et la direction autour du développement de la compagnie low cost Transavia. Malgré un nouvel appel du Premier ministre à «cesser» la grève, la moitié des avions sont encore au sol mardi et les pilotes descendent pour la première fois dans la rue.

Le SNPL, syndicat majoritaire dans la profession, a encore étendu son préavis de grève, qui court désormais jusqu'au 30 septembre. Ceux du Spaf, deuxième syndicat, et d'Alter (non représentatif) courent jusqu'à vendredi. Air France a prévu mardi d'assurer à peu près la moitié de ses vols (48%), légèrement plus que la veille. Mais la situation est parfois pire: à Lille tous les vols Air France ont été annulés, 88% à Marseille.

Un vrai danger pour la compagnie selon Manuel Valls

La direction estime à 57% le taux de pilotes grévistes pour cette journée, en baisse par rapport à lundi (65%). Depuis le 15 septembre, plus de la moitié des avions de la compagnie sont cloués au sol. Il s'agit de la plus longue grève depuis 1998. Cette grève « doit cesser », elle « n'a aucune raison », « n'est pas comprise par les Français » et « représente un vrai danger pour la compagnie », a déclaré Manuel Valls sur Europe 1.

« J'en appelle à la responsabilité de chacun », a dit le Premier ministre. Celui-ci a maintenu son soutien à la direction d'Air France, dont l'Etat est actionnaire à hauteur de près de 16% et invité les pilotes à « examiner les propositions de la direction ». Une sortie de crise avait semblé se dessiner lundi. Las, l'annonce faite aux syndicats par le PDG d'Air France-KLM Alexandre de Juniac de suspendre provisoirement le projet d'extension en Europe de Transavia, pour en discuter avec l'ensemble des syndicats, n'a pas calmé les pilotes.