Vivendi bientôt sans Universal

© 20 minutes

— 

Vivendi Universal s’apprête à sortir des Etats-Unis, avant de sortir du rouge. Le groupe français s’est targué, hier, d’un sensible recul de ses pertes : elles ont atteint 319 millions d’euros dans les trois derniers mois, contre 815 millions en 2002, à la même époque. Et les tractations pour la reprise de ses actifs américains, d’Universal Music à ses studios hollywoodiens, vont bon train. Parmi les six candidats : Edgar Bronfman, qui avait justement cédé Universal à Jean-Marie Messier, et John Malone avec Liberty Media, pilier de la télévision câblée outre-Atlantique. Ils ont une semaine pour déposer leurs offres. La vente pourrait rapporter près de 15 milliards d’euros à Vivendi. De quoi permettre au groupe d’effacer presque toute sa dette.