Manuel Valls annonce une «prime exceptionnelle» pour les petites retraites

ECONOMIE Le Premier ministre a également confirmé la revalorisation du minimum vieillesse à 800 euros par mois, contre 792 euros actuellement…

R.L. avec AFP

— 

Le Premier ministre Manuel Valls à l'Assemblée nationale à Paris, le 16 septembre 2014
Le Premier ministre Manuel Valls à l'Assemblée nationale à Paris, le 16 septembre 2014 — Eric Feferberg AFP

Devant les députés, lors de son discours de politique générale, Manuel Valls a annoncé ce mardi une «prime exceptionnelle» pour les retraités percevant moins de 1.200 euros par mois.  

«Coup de pouce»

Le gouvernement avait pourtant annoncé vendredi dernier que les pensions inférieures à ce montant -qui devaient être augmentées au 1er octobre- ne le seraient pas en raison de la faible inflation. La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine avait toutefois précisé que les pensions des retraités au minimum vieillesse bénéficieraient bien, comme le gouvernement s'y était engagé, d'un «coup de pouce en octobre».

Manuel Valls avait ensuite indiqué dans le Journal du Dimanche que le gouvernement entendait «compenser l'effet négatif de l'inflation sur les petites retraites». Il n'a toutefois pas précisé dans son discours devant les députés le montant de la prime exceptionnelle qui a été décidée.

Revalorisation du minimum vieillesse

Le Premier ministre a par ailleurs confirmé, devant l'Assemblée nationale, que le minimum vieillesse serait revalorisé à 800 euros par mois, contre 792 euros actuellement. Cela devrait concerner 600.000 retraités.

«Quand nous revalorisons le minimum vieillesse à 800 euros, et quand, de plus, nous verserons aux retraités qui perçoivent moins de 1.200 euros par mois une prime exceptionnelle, malgré la faible inflation, nous ne faisons pas de l'austérité», a-t-il déclaré.