Jusqu'ici, tout va bien pour France Télécom

©2006 20 minutes

— 

France Télécom a poursuivi en 2006 sa mutation vers plus de téléphonie mobile et d'Internet, et sa conquête des pays en voie de développement. Cette stratégie lui a permis d'afficher des résultats satisfaisants, mais le groupe reste prudent face à la concurrence pour 2007. « On est entré dans un nouveau monde », a analysé Didier Lombard, le PDG. Ce nouveau monde, où la téléphonie fixe est délaissée au profit d'Internet et du mobile, France Télécom l'a expérimenté « en avance », à cause d'un marché national où « la concurrence est très intense » par rapport à l'Allemagne, par exemple. Pour la première fois, le groupe renonce à avancer un objectif précis pour son chiffre d'affaires en 2007, tablant sur une « croissance très modérée ».