Les professions réglementées s'unissent pour lutter contre leur libéralisation

LIBERALISATION Un projet est en cours de préparation à Bercy afin d’accentuer la concurrence au sein de ces professions réglementées en vue de faire baisser les tarifs…

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministère français des Finances à Bercy
Le ministère français des Finances à Bercy — Loic Venance AFP

L’ensemble des professions réglementées, pour lesquelles un projet de loi est en préparation, ont décidé de s’unir afin disent-elles, de «lutter contre la libéralisation sauvage engagée par le gouvernement».

«Administrateurs judiciaires, biologistes, chirurgiens-dentistes, commissaires-priseurs judiciaires, greffiers des tribunaux de commerce, huissiers de justice, mandataires judiciaires, notaires et opticiens» ont décidé de se «mobiliser» alors que le gouvernement élabore un «projet de loi relatif à la croissance et au pouvoir d’achat», précise le communiqué diffusé mardi.

Un projet de libération en préparation pour faire baisser les tarifs

Ce projet, visant à libéraliser ces métiers afin d’accentuer la concurrence, pour faire baisser les tarifs et dégager du pouvoir d’achat pour les consommateurs, est en cours de préparation à Bercy. D’abord sous l’égide d’Arnaud Montebourg, et désormais celle d’Emmanuel Macron.

Le projet s’appuie notamment sur un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) qui recommande d’ouvrir totalement l’accès à toutes les professions connaissant des «restrictions à la libre installation géographique». L’IGF propose d’autres pistes comme la suppression des numerus clausus sauf pour les médecins.

Des actions de mobilisation à venir

Ces professions réglementées qui promettent «d’expliquer concrètement les conséquences économiques, financières et sociales des projets en cours et à venir», indiqueront «très prochainement» la nature des actions de mobilisation.