Paris d’accord pour une simple réformette de la PAC

© 20 minutes

— 

Les Quinze reprennent, aujourd’hui, à Luxembourg, leurs négociations sur la future politique agricole commune (PAC). La France n’exclut pas un accord minimal. Mais à condition de vider le texte de Bruxelles de ses volets les plus controversés, en maintenant les prix minima garantis aux exploitants et en se contentant d’une refonte partielle du calcul des subventions. « La balle est dans le camp de la Commission européenne », a résumé, hier, le ministre de l’Agriculture, Hervé Gaymard.