Apparu: Valls «s'est soumis au lobby du bon sens» concernant les loyers

© 2014 AFP

— 

L'ancien ministre UMP du Logement Benoist Apparu, le 17 mai 2012 à Paris
L'ancien ministre UMP du Logement Benoist Apparu, le 17 mai 2012 à Paris — Johanna Leguerre AFP

L'ancien ministre UMP du Logement Benoist Apparu a estimé samedi sur RTL que Manuel Valls s'était «soumis au lobby du bon sens» en renonçant (sauf à titre expérimental à Paris) à l'encadrement des loyers, principale mesure de la loi Alur.

Cécile Duflot, à l'origine de cette loi, a estimé vendredi que le Premier ministre faisait «un cadeau aux lobbies» en prenant cette décision.

Pour Benoist Apparu, Manuel Valls «a effectivement enterré la loi Alur hier et il a effectivement bien fait». «Il a été plus loin : il a enterré la principale proposition de François Hollande en matière de logement», a-t-il ajouté.

«L'encadrement des loyers c'est un signe donné aux investisseurs pour leur dire: investissez et vous allez gagner beaucoup moins d'argent qu'avant», a estimé le député-maire de Châlons-en-Champagne.

«La cause des prix élevés c'est le faible nombre de logements, et qui créé les logements? les investisseurs», a-t-il souligné.